Les salariés de Buzzfeed en grève illimitée à partir de lundi

La rédaction de BuzzFeed aux Etats-Unis, le 9 janvier 2014 à New York.
La rédaction de BuzzFeed aux Etats-Unis, le 9 janvier 2014 à New York. (BRENDAN MCDERMID / REUTERS)

La justice doit examiner le même jour leur demande de suspension de la fermeture du site, décidée par la maison-mère aux Etats-Unis. 

Après l'action en justice, le mouvement social. Les quatorze salariés de BuzzFeed France ont annoncé entamer une grève illimitée à partir du lundi 25 juin, rapportent Le Figaro et Le Monde vendredi. Ils contestent la décision de la maison-mère, aux Etats-Unis, de fermer définitivement le site à compter du 20 juillet. 

"Nous dénonçons la brutalité du licenciement de l'ensemble de la rédaction, que rien ne justifie", déclare un salarié de BuzzFeed France dans Le Figaro. "Les dirigeants américains de BuzzFeed n'ont pas engagé de réel dialogue en dépit de nos demandes", ajoute-t-il.

Une audience en référé le même jour

Le même jour, une audience en référé doit se tenir dans l’après-midi au tribunal de grande instance de Paris. Il a été saisi par l’avocat des salariés, Thomas Hollande, sur la légalité de la procédure de licenciement économique décidée outre-Atlantique, rappelle Le Monde.

Créé en 2006 aux Etats-Unis, BuzzFeed se voyait devenir le "média de référence de l'ère des réseaux sociaux", selon son fondateur Jonah Peretti. Le site est devenu un acteur d'importance dans le monde de l'information en ligne grâce notamment à certains contenus viraux et à la création de "buzz". Ses autres bureaux européens, en Espagne et en Allemagne, ne seraient pas menacés, selon un responsable de l'entreprise.

Lancé en novembre 2013, "BuzzFeed France était en pleine période d'investissement et de croissance", avait regretté un des salariés. "Le trafic (internet) était en hausse, le site a sorti ses plus gros scoops en 2018", notamment une affaire de discrimination dans un restaurant parisien huppé, des documents sur la campagne présidentielle de Marine Le Pen ou une affaire de harcèlement sexuel sur une chaîne de la TNT. .