Le président du directoire de Publicis s'est déclaré prêt à augmenter son offre si la publicité était maintenue

Le président du directoire de Publicis, Maurice Lévy -17/02/10
Le président du directoire de Publicis, Maurice Lévy -17/02/10 (AFP Eric Piermont)

France Télévisions a ouvert en février des avec le consortium constitué Publicis-Lov Group, du producteur Stéphane Courbit, pour lui céder sa régie publicitaire.Le président du directoire de Publicis, Maurice Lévy, a précisé que si la loi était modifiée et la publicité maintenue "il serait normal de réévaluer notre offre".

France Télévisions a ouvert en février des avec le consortium constitué Publicis-Lov Group, du producteur Stéphane Courbit, pour lui céder sa régie publicitaire.

Le président du directoire de Publicis, Maurice Lévy, a précisé que si la loi était modifiée et la publicité maintenue "il serait normal de réévaluer notre offre".

Si Publicis-Lov l'emportait, Maurice Lévy affirme qu'ils développeraient notamment "une régie plus puissante que l'actuelle, dont le périmètre se limite à France Télévisions" et lanceraient une "toute nouvelle régie indépendante sur le marché".

France Télévision publicité, qui compte 280 salariés dont une soixantaine en outre-mer, pour un chiffre d'affaires de 410 millions d'euros en 2009, commercialise les espaces publicitaires et le parrainage des chaînes de l'audiovisuel public et d'un portefeuille de médias indépendants (Discovery Channel, FoxLife, Euronews, TV5Monde).

FTP pourrait être vendue aux sociétés Financière Lov et Publicis pour un montant total de 2,6 millions d'euros et non 20 millions d'euros comme annoncé par les futurs acquéreurs, avait affirmé en février le site Mediapart.

Lire aussi:

Vous êtes à nouveau en ligne