Le plus grand réseau social du monde a été valorisé à 70 milliards de dollars par le fonds GSV Capital

Facebook devrait bientôt atteindre les 700 millions d\'utilisateurs mais perd des membres dans certains pays
Facebook devrait bientôt atteindre les 700 millions d'utilisateurs mais perd des membres dans certains pays (AFP photos)

Il a acheté jeudi 225.000 actions du réseau fondé par Mark Zuckerberg au prix unitaire de 29,28 dollars. Or 2,4 milliards d'actions Facebook sont en circulation sur le marché secondaire (la société n'est pas encore cotée en bourse).

Il a acheté jeudi 225.000 actions du réseau fondé par Mark Zuckerberg au prix unitaire de 29,28 dollars. Or 2,4 milliards d'actions Facebook sont en circulation sur le marché secondaire (la société n'est pas encore cotée en bourse).

La cote Facebook grimpe en flèche. Le réseau social s'est valorisé de 5 milliards de dollars en l'espace de trois mois. En mars dernier, le réseau social avait été estimé à 65 milliards de dollars, contre 50 milliards de dollars en javier, et 30 milliards l'an dernier.

L'Expansion rappelle que la chaîne de télévision américiane CNBC affirmait le 13 juin que Facebook pourrait être valorisé à plus de 100 milliards de dollars lors de son entrée en bourse qui pourrait intervenir début 2012.

La valorisation boursière de Facebook talonne ainsi celle de groupes comme Amazon, Cisco ou encore Hewlett Packard. Et le réseau de Mark Zuckerberg vaudrait désormais plus que Nintendo, Nokia, Dell ou encore Yahoo.

En 2010, Hewlett Packard a réalisé plus de 100 milliards de dollars de chiffres d'affaires, alors que celui d'Amazon s'élevait à 25 milliards de dollars... alors que celui de Facebook n'était "que" d'environ 2 milliards de dollars.

Facebook, qui devrait bientôt atteindre les 700 millions d'utilisateurs, va probablement dépasser en 2011 Google sur le marché américain de la publicité en ligne, selon le bureau d'études eMarketer.

Mais si la croissance de Facebook continue à l'échelle mondial, elle a tendance à ralentir dans certains pays, notamment aux Etats-Unis, rapporte lemonde.fr. "Une étude montre que les pays qui ont été les premiers à adopter le réseau perdent désormais des visiteurs", écrit le site.

Vous êtes à nouveau en ligne