Le magazine Playboy arrête les photos de femmes nues

(Pour le 60e anniversaire de Playboy, Kate Moss apparaîssait déjà légèrement vêtue © Playboy)

C'est la fin d'une époque. Le magazine Playboy a annoncé qu’il ne publiera plus de photos de femmes nues. Il continuera cependant à publier des photos de femmes dans des poses provocantes.

Playboy va arrêter de publier des femmes nues, mais cela ne veut pas dire qu'il n'y aura plus de photo sexy ou provocante dans le magazine. L’annonce a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux car le nu était l’image de marque de Playboy , précurseur dans le domaine. Quand le magazine naît en 1953, le nu est encore tabou.

Playboy c'est aussi tout un univers devenu très célèbre. Le terme playmate, par exemple, est entré dans le langage courant. Il a été imaginé par Hugh Hefner, le fondateur, pour qualifier les femmes qui posaient nues pour la fameuse page centrale du magazine. Les fameuses oreilles de lapin, symboles des Bunnies, les femmes de Playboy , symbolisent désormais le sexy dans le monde entier.

Changement d’image

Après 63 ans de photos nues, le magazine veut faire évoluer son image en raison d’une concurrence de plus en plus forte sur Internet. Le sexe accessible en un clic. Le web est le grand méchant, voilà ce que dit Hugh Hefner interviewé à la télévision américaine. Playboy est tiré à 800.000 exemplaires par mois, contre 5,5 millions dans les années 70. Il fallait donc réagir.

L'idée : devenir plus chic, plus glamour, plus haut de gamme, plus intellectuel aussi. Le directeur de Playboy promet des interviews en profondeur et du journalisme d'investigation. Autre nouveauté, la rubrique sexe sera désormais tenue par une femme. Avec de tels changements, Playboy espère séduire un public plus jeune, plus urbain, plus actif et attirer davantage d’annonceurs qui n'osaient pas forcément voir leur nom associé au magazine. Cela permettra aussi d'être présent sur les réseaux sociaux (FB, Twitter, Instagram...) qui donnent une grande visibilité mais qui refusent les images dénudées. 

Playboy arrête le nu. Les explications de Céline Asselot
--'--
--'--
 

Vous êtes à nouveau en ligne