Le journal Sud Ouest en grève après l'annonce de suppression de postes

(Maxppp)

Le quotidien Sud Ouest est en grève. La direction a annoncé un projet de suppression de 180 emplois et la fermeture de trois agences. Les syndicats se disent "abasourdis" par ces annonces.

Impossible de trouver le
journal Sud Ouest dans les kiosques samedi. Le journal est en grève après
l'annonce par la direction d'un projet de suppression d'emplois et de
fermetures d'agences.

180 emplois supprimés,
trois agences vont fermer

La direction a donné les détails de
son projet de plan de réorganisation, basé sur des départs volontaires. Le service
le plus touché est l'impression, avec 64 postes supprimés. Le projet prévoit
également la suppression de 41 postes de journalistes.

Les agences locales subissent de
plein fouet cette réorganisation. Trois agences vont fermer :
Auch, Angoulême et Pau. Le projet doit être mis en place dès le printemps
prochain.

Des syndicats abasourdis


Le mouvement de grève
est parti des agences régionales, suivies par la rédaction du siège et le
pré-presse (composition, montage des pages...).

Les syndicats se disent
"abasourdis " par la nouvelle. Danièle Hoursiangou, déléguée du Syndicat national des
journalistes, dénonce des "annonces lourdes de conséquences sur l'ensemble
de l'entreprise
".

"Alors que le
basculement en bimedia est envisagé à l'horizon 2013, ce qui nécessitera
davantage de moyens, la suppression de postes serait complètement
contre-productive." (SNJ)

Après les assemblées de
personnel qui se sont déroulées vendredi, d'autres sont prévues lundi à
Bordeaux, a indiqué le SNJ. Le SNJ appelle les salariés à "poursuivre leur
mobilisation
" dans les prochains jours.

Vous êtes à nouveau en ligne