Le Front de gauche en lutte contre "Le Nouvel Obs"

Jean-Luc Mélenchon lors d\'un meeting à Limoges, le 4 avril 2012. 
Jean-Luc Mélenchon lors d'un meeting à Limoges, le 4 avril 2012.  (STEPHANE LEFEVRE / MAXPPP)

L'entourage de Jean-Luc Mélenchon prend violemment à partie, jeudi, plusieurs journaux nationaux. Notamment "Le Nouvel Observateur" et son directeur, Laurent Joffrin. 

Libération, Le Nouvel Observateur, L'ExpressLe Parisien et Le Monde. Le Front de gauche s'est livré jeudi 12 avril à une attaque en règle contre ces journaux, les accusant d'utiliser les "argumentaires du FN" contre son candidat, Jean-Luc Mélenchon, que ces médias présenteraient comme "l'idiot utile du système". Depuis le siège de campagne du Front de gauche aux Lilas (Seine-Saint-Denis), François Delapierre, directeur de campagne, s'est d'abord étonné que le meeting de Toulouse, jeudi dernier, n'ait été évoqué qu'"en page 9 du Parisien, en page 12 de Libération ou avec une photo légendée dans Le Monde"

"Il y a une totale disproportion entre cette vague et le traitement qui lui est réservé", a-t-il estimé, alors que tous ces journaux ont consacré plusieurs unes à Jean-Luc Mélenchon depuis le début de la campagne. 

Parlant de "viol de l'éthique journalistique la plus élémentaire", il a jugé que cela allait "jusqu'à contaminer la une du Monde" ; le quotidien du soir a récemment consacré sa une à un sondage donnant Marine Le Pen en tête chez les jeunes. Une enquête qui n'est qu'un simple "recollement d'enquêtes d'opinion" sur "300 personnes en tout et pour tout".

Guerre ouverte contre Le Nouvel Observateur 

Mais c'est l'hebdomadaire de gauche Le Nouvel Observateur, rebaptisé "journal de la deuxième gauche brejnévienne", qui déchaîne la colère du Front de gauche. Le candidat et ses proches ont en effet vu rouge à la publication du nouveau numéro, consacrée à Jean-Luc Mélenchon. La une a fortement déplu aux proches du candidat.

\"Le Nouvel Observateur\" a consacré sa une à Jean-Luc Mélenchon, dans son édition du 12 avril 2012. 
"Le Nouvel Observateur" a consacré sa une à Jean-Luc Mélenchon, dans son édition du 12 avril 2012.  (DR / LE NOUVEL OBSERVATEUR)

Pour François Delapierre, Le Nouvel Obs y caricature Jean-Luc Mélenchon avec "les yeux bridés et la peau foncée pour en faire le croisement d'un singe et d'un Chinois". C'est un "document de propagande" pour dire "il faut tout sauf voter Jean-Luc Mélenchon", a-t-il poursuivi.

Laurent Joffrin pour cible

Le Front de gauche ne s'arrête pas là. Sur Twitter, le compte officiel de Jean-Luc Mélenchon a posté une vieille photo du directeur de l'hebdomadaire, Laurent Joffrin, accompagné... de Jean-Marie Le Pen. 

Cette photo avait déjà été publiée en septembre 2011 sur le blog de l'avocat Gilbert Collard, président du comité de soutien de Marine Le Pen. Le cliché fait référence aux liens entretenus entre le père de Laurent Joffrin et le président d'honneur du Front national. Ce passé colle à la peau du directeur du Nouvel Obs. En juin 2011, il avait déjà dû se justifier sur ces liens familiaux, après des attaques en règle... de la part de Marine Le Pen, cette fois. Il s'était expliqué en ces termes, sur le site web du Nouvel Observateur : "Les liens de mon père avec Jean-Marie Le Pen sont connus de longue date. Ils ont été racontés dans nombre d’articles et de livres. Je n’y puis, à vrai dire, pas grand-chose. Depuis plus de quarante ans, j’ai des idées opposées à celles de mon père, qui reste néanmoins mon père. Cela arrive…"

 
Vous êtes à nouveau en ligne