Le clan Murdoch contre la BBC

James Murdoch (ici avec un responsable de Toyota) le 11-6-2003
James Murdoch (ici avec un responsable de Toyota) le 11-6-2003 (© AFP PHOTO/GOH CHAI HIN)

Le fils du magnat des médias anglo-saxons Rupert Murdoch s'en est pris vendredi à la radio-télé publique britannique BBC

Le fils du magnat des médias anglo-saxons Rupert Murdoch s'en est pris vendredi à la radio-télé publique britannique BBCLe fils du magnat des médias anglo-saxons Rupert Murdoch s'en est pris vendredi à la radio-télé publique britannique BBC

Pour James Murdoch, fils cadet du célèbre tycoon des médias, qui s'occupe des activités européennes et asiatiques du groupe de son père, "l'expansion d'un journalisme parrainé par l'Etat est une menace à l'indépendance et à la pluralité de l'information".

A ses yeux, la BBC, essentiellement financée par l'argent public, rend plus difficile la survie des chaînes privées.

"La BBC est dominante", a regretté James Murdoch, lui président non exécutif de BSkyB, l'une des concurrentes de la télé publique.
"Les autres organisations peuvent grandir ou disparaître. De son côté, le revenu de la BBC est garanti et s'accroît."

News Corporation, le groupe de Rupert Murdoch, est l'actionnaire majoritaire de BSkyB et détient en Grande-Bretagne les quotidiens Times et Sun, et les hebdomadaires Sunday Times et News of the World. Un groupe souvent présenté comme un symbole de la concentration dans les médias.

News Corporation, qui a enregistré une lourde perte annuelle de 3,4 milliards de dollars lors de l'exercice achevé fin juin, fait face comme les autres entreprises du secteur à la baisse des rentrées publicitaires. Une situation qui explique sans doute les déclarations de James Murdoch...

Vous êtes à nouveau en ligne