La femme du jour. Florence Martin-Kessler, créatrice du Live Magazine

Florence Martin-Kessler, créatrice du Live Magazine.
Florence Martin-Kessler, créatrice du Live Magazine. (NATHALIE BOURRUS / RADIO FRANCE)

Chaque jour, Nathalie Bourrus raconte une femme. Un portrait, mais surtout une rencontre. Aujourd'hui, Florence Martin-Kessler, créatrice du Live Magazine, sorte de conférence éphémère en direct.

Nom : Martin-Kessler. Prénom : Florence. Age : 46 ans. Métier : créatrice du Live Magazine. Pourquoi elle ? Parce que le prochain Live Magazine a lieu lundi 15 octobre, à Bruxelles. Et le suivant aura lieu à Radio France, dans les murs de la Maison de la radio.

La femme du jour : Florence Martin-Kessler
--'--
--'--

Elle arrive avec son petit chemisier bleu, ses ballerines colorées, et son sourire espiègle. Florence Martin-Kessler est un petit bout de femme, qui a créé un truc énorme; une machine de guerre du live. Le concept : sur scène, des journalistes, des écrivains, des magiciens, des photographes viennent raconter un bout de leur vie. Et de cela, il ne restera rien, car aucune capture n’est réalisée. C'est quelque chose d’ultra frais, qui réveille le sens et active le cœur.

Le sien semble rouler à 200 km/h. "Je suis devenue patronne, je m’éclate !" lance-t-elle, sans gêne ni vanité. Rien en elle ne respire cela. Florence Martin-Kessler, qui vécut en Inde et à New York, lève alors les bras, s’étire. Des ronds de transpiration apparaissent, mais elle n’y prête aucune attention. "je ne suis pas une intello. Je ne prémédite rien. D’ailleurs, j’ai rencontré mes associés complètement par hasard. Moi qui voyais déjà une bande qui avait longuement muri cette idée de génie... pas du tout. "on m’a dit : pour ce genre de live, il te faut un associé radio. J’ai rencontré Sébastien Deurdilly, qui a longtemps été à Europe1, qui est à présent chez Havas. Il m’a plu, ça s’est fait." Pareil pour Thomas Baumgartner, l’autre associé.

Le résultat est édifiant d’intelligence. J’ai emmené mon fils au Live magazine des enfants. Mais aussi à celui des adultes, et je n’ai jamais vu son regard aussi rivé sur l’évènement présent.

Quand je confie l'anecdote à Florence Martin-Kessler, elle virevolte sur autre chose. "Vous savez, j’ai rencontré une femme qui rencontre des gens, qu’elle prend comme ça, dans la rue. C’est génial!" Puis, avec cet élan naturel, elle part sur LVMH qui a fait une commande, et sur d’autres histoires, d’autres aventures...

Un mot pour définir Florence Martin-Kessler ? Ingénieuse. Elle vous attire, puis vous emballe, et enfin vous fait respirer. Comme si vous étiez son propre enfant. Et ça, c’est très malin.

Vous êtes à nouveau en ligne