L'Autorité de la concurrence a ouvert fin septembre une enquête sur "d'éventuels problèmes de concurrence"

(AFP - SEBASTIAN DERUNGS)

L'offre dite "quadruple play" d'Orange combine télévision, internet, téléphonie fixe et mobile."L'idée est d'étudier si les conditions de l'offre d'Orange ne sont pas trop verrouillantes pour le client, vu la position dominante de cet opérateur historique", selon une source proche du dossier.

L'offre dite "quadruple play" d'Orange combine télévision, internet, téléphonie fixe et mobile.

"L'idée est d'étudier si les conditions de l'offre d'Orange ne sont pas trop verrouillantes pour le client, vu la position dominante de cet opérateur historique", selon une source proche du dossier.

Mi-août, Orange avait dévoilé son offre "Orange Open" pour gagner de nouveaux clients sur un marché internet qui s'essouffle, plus d'un an après Bouygues Telecom.

La gamme, commercialisée depuis le 19 août, se décline en quatre tarifs en fonction de la consommation de téléphonie mobile retenue, de 54,90 à 109,90 euros par mois pour un engagement de 24 mois. Une cinquième offre à bas prix, "Open mini", est également proposée pour 39,90 euros.

Malgré sa position dominante avec près de 9 millions d'abonnés en France, Orange (France Télécom) a connu des difficultés pour attirer de nouveaux clients internet. Un secteur où SFR, Bouygues et Iliad (Free/Alice) entretiennent une concurrence féroce.

Vous êtes à nouveau en ligne