"Je ne voyais pas comment dire non" : le journaliste Denis Robert accepte de succéder à Aude Lancelin à la tête du Média

Le journaliste Denis Robert au tribunal de Paris, le 23 octobre 2009.
Le journaliste Denis Robert au tribunal de Paris, le 23 octobre 2009. (PATRICK KOVARIK / AFP)

Contacté par franceinfo, le journaliste d'investigation reconnaît que la rédaction de la web-télé proche de La France insoumise "est en souffrance" mais il affirme avoir "plein d'idées pour relancer les choses". Il est notamment connu pour avoir révélé l'affaire Clearstream en 2001.

Le journaliste Denis Robert est en très bonne voie pour succéder à Aude Lancelin à la tête du Média. "J'ai accepté [le poste de directeur de la rédaction] parce que je ne voyais pas comment dire non", explique l'intéressé à franceinfo, mercredi 17 avril, confirmant une information des Inrocks. Cette information a également été confirmée à franceinfo par une source interne au Média. Ce journaliste d'investigation, notamment connu pour avoir révélé l'affaire Clearstream en 2001, arrive dans une période délicate. "C'est une rédaction qui est en souffrance mais j'ai plein d'idées pour relancer les choses"

L'assemblée générale de l'association Le Média a évoqué la question de cette nomination, mardi. "Ce n'était pas un vote explicite, précise une source interne à franceinfo. Il a été demandé si quelqu'un était contre la venue de Denis Robert et personne ne s'y est opposé". La rédaction doit maintenant rencontrer le journaliste pour connaître son projet afin d'entériner cette décision.

"Aucune tension, aucune manipulation"

La journaliste Aude Lancelin avait annoncé sa démission le 9 avril dernier, après avoir accusé une "coalition" d'avoir préparé une "prise de contrôle extérieure". Lancée en janvier 2018, Le Média, une web-télé proche de La France insoumise, a souvent défrayé la chronique au cours de sa courte existence : départs successifs, luttes internes, absence de neutralité, gestion financière opaque...

L'arrivée d'Aude Lancelin, pour succéder à Sophia Chikirou à l'été 2018, avait déjà été mouvementée. "Il n'y aucune tension, aucune manipulation dans tout ça, assure Denis Robert à franceinfo. La France insoumise est à des années-lumière de tout ça, sinon je n'y serais pas allé."

Vous êtes à nouveau en ligne