Incidents iPhone: Apple se défend

L\'iPhone
L'iPhone (© AFP/GABRIEL BOUYS)

Alors qu'une enquête a été lancée à la suite de plusieurs incidents enregistrés sur des iPhone, Apple contre-attaque

Alors qu'une enquête a été lancée à la suite de plusieurs incidents enregistrés sur des iPhone, Apple contre-attaqueAlors qu'une enquête a été lancée à la suite de plusieurs incidents enregistrés sur des iPhone, Apple contre-attaque

Le groupe américain assurait vendredi qu'aucun incident avéré, c'est-à-dire une dizaine de cas, "n'était lié à une surchauffe de la batterie concernant l'iPhone 3GS.

"Les iPhones avec écran cassé que nous avons analysés montrent, dans tous les cas, que les fissures ont été causées par une pression externe exercée sur l'appareil.

Plusieurs cas qualifiés "d'explosion d'écran" d'iPhone ont été signalés récemment en France, poussant la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) à ouvrir une enquête ce mois-ci. La DGCCRF a demandé cette semaine à l'entreprise américaine des explications sur les causes de ces incidents et les mesures éventuelles qu'elle pourrait envisager.

Le secrétaire d'Etat à la Consommation, Hervé Novelli, a rencontré vendredi Michel Coulomb, directeur commercial d'Apple France, pour évoquer le cas d'écrans d'iPhone qui se seraient fissurés spontanément ou de batteries qui, selon leurs utilisateurs, auraient implosé, notamment en France.

Alan Hely, un des porte-parole du groupe américain, a rappelé que 26 millions d'iPhone avaient été vendus dans le monde et qu'Apple ne pouvait se prononcer qu'après examen des appareils, qui doivent lui être envoyés par leur propriétaire.

La Commission européenne avait invité pour sa part à la mi-août Apple à lui donner des informations après l'éclatement d'écran d'un iPhone qui avait blessé un adolescent français à l'oeil. Apple avait alors assuré à Bruxelles que ces explosions étaient "des accidents isolés" et "pas un problème général".

Lire aussi:
>

Vous êtes à nouveau en ligne