Grève à Radio France : la cérémonie des vœux de la présidente Sibyle Veil écourtée après l'intervention de grévistes

Les voeux 2020 de la présidente de Radio France, Sybile Veil, interrompus le 8 janvier 2020 par des grévistes.
Les voeux 2020 de la présidente de Radio France, Sybile Veil, interrompus le 8 janvier 2020 par des grévistes. (CAPTURE D'ÉCRAN / RADIO FRANCE)

La présidente de Radio France avait à peine commencé à parler que le choeur de Radio France a entamé "Va, pensiero" de Verdi.

La cérémonie des vœux de la présidente de Radio France Sibyle Veil a tourné court mercredi 8 janvier au matin, perturbée par des grévistes opposés au plan de la direction qui prévoit 60 millions d'euros d'économies et 299 suppressions de postes (avec 76 créations de postes en parallèle) d'ici 2022.

Des chanteurs du chœur de Radio France ont entonné Va, pensiero, extrait de Nabucco de Giuseppe Verdi, obligeant Sibyle Veil à interrompre son discours qu'elle venait de débuter. Plusieurs personnes sont ensuite montées sur la scène du studio 104, où avait lieu la cérémonie, brandissant des affiches sur lesquelles était écrit : "Quand tout sera privé, vous serez privés de tout."

"Ce n'est pas respectueux pour ceux qui étaient venus entendre les messages que j'avais à annoncer", a déclaré Sibyle Veil, demandant à plusieurs reprises aux manifestants de "partir". La présidente de Radio France a finalement décidé d'annuler la cérémonie.

"Retrouver la confiance"

La grève lancée le 25 novembre par les syndicats du groupe public a repris le 31 décembre, après une pause pendant les vacances de Noël. La CGT a déposé un nouveau préavis de grève illimitée. Plusieurs concerts ont été annulés la semaine dernière. Une nouvelle réunion de négociations est prévue mercredi entre les syndicats et la direction.

À la mi-journée, Sybile Veil a adressé ses voeux par courriel aux collaborateurs : "2019 a été une année de contrastes, à la fois celle des très grandes fiertés et celle des inquiétudes", a souligné la présidente. Parmi les inquiétudes, la présidente a rappelé que le gouvernement veut créer "une holding de l’audiovisuel public, France Médias, dans le projet de loi sur l’audiovisuel qui sera débattu au deuxième trimestre 2020 au Parlement" "En 2020, nous devons retrouver de la confiance pour rendre notre service public de la radio encore plus fort dans une société qui en a plus que jamais besoin", a insisté Sybile Veil. 

Vous êtes à nouveau en ligne