Google Books accusé de piller les auteurs chinois

Google n\'aurait contacté aucun des auteurs avant de scanner et mettre en ligne les livres.
Google n'aurait contacté aucun des auteurs avant de scanner et mettre en ligne les livres. (© France)

La société des droits d'auteurs chinoise a accusé Google mercredi d'avoir piraté des milliers de livres sans accord

La société des droits d'auteurs chinoise a accusé Google mercredi d'avoir piraté des milliers de livres sans accordLa société des droits d'auteurs chinoise a accusé Google mercredi d'avoir piraté des milliers de livres sans accord

Au moins 17.922 livres ont été scannés et incorporés au catalogue de livres en ligne de Google Book sans autorisation et versement de royalties.

Selon le directeur-général adjoint de la société Zhang Hongbo, au moins 570 auteurs chinois sont concernés, dont des responsables officiels et des personnalités de premier plan.

"Google a violé une règle largement acceptée en matière de copyright selon laquelle il faut une autorisation et le versement de droits avant de scanner, et utiliser des oeuvres protégées", a souligné M. Zhang Hongbo."Aucun des auteurs que nous avons contactés, ne nous a dit avoir été avisé par Google de l'utilisation de leurs travaux", ni payés pour cela, a ajouté Zhang. Selon lui, la liste des plaignants - auteurs et éditeurs - grossit tous les jours.

La société devrait chercher un accord à l'amiable mais n'exclut pas des poursuites judicaires. Depuis 2005, Google a numérisé des millions d'ouvrages protégés par le droit d'auteur provenant des fonds d'universités américaines.

Fin 2008, il est arrivé à un accord avec les détenteurs de droits d'auteurs américains, mais leurs équivalents européens ne sont pas aussi "dociles" face au projet Google Books.

Vous êtes à nouveau en ligne