Départs, arrivées, remplacements… Où en est le grand mercato télé ?

Yann Barthès sur le plateau du \"Petit journal\" de Canal+, le 16 mars 2012, à Paris.
Yann Barthès sur le plateau du "Petit journal" de Canal+, le 16 mars 2012, à Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

TF1, France Télévisions, Canal+... Les groupes s'agitent pour recruter des stars et constituer leur grille en vue de la prochaine saison.

A chaque printemps, le même rituel : les médias s'emballent avec le grand mercato télévisuel. Un peu comme pour le monde du football, il s'agit de renforcer son équipe en décrochant la signature de grands noms, ou de réorganiser sa tactique en modifiant sa grille de programmes. Petit zapping des infos à retenir de ce début du marché des transferts.

TF1 frappe fort

Le groupe TF1 a mis en branle sa cellule de recrutement pour s'offrir des têtes d'affiche. Yann Barthès a annoncé son arrivée dans le groupe, en même temps que son départ du "Petit Journal" de Canal+. Suivi par l'ensemble de son équipe, il va animer une quotidienne sur TMC et une émission hebdomadaire sur TF1 avec un ton "moins désinvolte", croit savoir Le Monde

Avant de découvrir la nouvelle émission de Yann Barthès, les spectateurs de TF1 vont pouvoir découvrir une autre recrue piquée à Canal+ : le commentateur sportif Grégoire Margotton. Le journaliste a été débauché par TF1 pour commenter les matchs des Bleus à l'occasion de l'Euro de football

Troisième recrue de choix : Yves Calvi, qui quitte l'émission de débats "C dans l'air" qu'il présentait depuis quinze ans sur France 5. Le journaliste va récupérer une tranche sur LCI l'après-midi, et devrait également animer des émissions politiques ponctuelles sur TF1.

France Télévisions chamboule tout

La prochaine rentrée verra une série de départs sur France Télévisions. Une partie des programmes historiques de France 2 va disparaître, à commencer par "Vivement Dimanche" de Michel Drucker. Il faut ajouter les disparitions de "Toute une histoire" présentée depuis dix ans par Sophie Davant, de l'émission de Stéphane Bern "Comment ça va bien", du rendez-vous du chef Christophe Michalak "Dans la peau d'un chef", ou encore du jeu "Mot de passe" de Patrick SabatierSur France 3, c'est la fin de l'émission "30 Millions d'amis". Et de son côté, le journaliste sportif Gérard Holtz prend sa retraite.

Côté info, la case du jeudi soir sur France 2 est confiée à Elise Lucet, qui quitte le journal de 13 heures. Elle animera différentes émissions d'investigation, qui alterneront avec une nouvelle émission politique, animée par David Pujadas et Léa Salamé, en lieu et place de "Des paroles et des actes". Laurent Delahousse se voit confier une série de documentaires le dimanche soir, et un rendez-vous politique, également le dimanche. France 2 fait revenir Christophe Hondelatte pour une série de documentaires juridiques, et Frédéric Lopez présentera une émission quotidienne de témoignages l'après-midi. 

France 2 démarrera plusieurs nouveautés. "Stupéfiant !", un magazine culturel diffusé le vendredi soir, pourrait être animé par Léa Salamé, selon les informations de Puremedias. L'émission alternera avec un nouveau programme mensuel de Frédéric Taddéi, "Hier, aujourd'hui, demain", qui remplacera "Ce soir (ou jamais !)". Laurent Ruquier présentera le mardi soir en prime time un jeu sur le cinéma intitulé "Mardi cinéma". L'animateur a choisi celle qui succédera à Léa Salamé pour la saison prochaine d'"On n'est pas couché" : il s'agit de Vanessa Burggraf, journaliste de France 24. France 2 lance aussi une émission "d'infotainment" (information et divertissement) présentée en direct par le transfuge de Canal+ Thomas Thouroude.

France 5 fait également un grand ménage. Sidonie Bonnec, l'animatrice de la quotidienne "Les Maternelles", sera remplacée. Caroline Roux, dont l'émission dominicale "C politique" s'arrête, remplacera Yves Calvi à la tête de "C dans l'air" du lundi au jeudi. Bruce Toussaint, animateur de la matinale d'i-Télé, présentera, lui, "C dans l'air" le vendredi et le samedi. L'émission scientifique du vendredi soir, "On n'est pas que des cobayes", ainsi que "Médias le mag" sont pour leur part arrêtés. France 4, recentrée sur la jeunesse, cesse son magazine conso "On n'est plus des pigeons !" ainsi que "L'Autre JT" et "Grand Central", deux magazines de société. 

Canal+ se déleste

Yann BarthèsGrégoire MargottonThomas Thouroude, Ophélie Meunier... La chaîne cryptée dirigée par Vincent Bolloré change de visages avec plusieurs départs. Ali Baddou quittera également la chaîne à la fin de la saison, rapporte Ozap jeudi 2 juin. L'animateur du "Supplément" aurait été remercié par la direction de Canal+.

Thierry Ardisson, lui, ne quitte pas la maison. L'animateur arrive sur D8 avec "Zéro Limite", nouvelle émission mensuelle, et il se murmure également que "Salut les Terriens" pourrait être transférée sur D8. 

Pour le reste, peu d'informations sont disponibles sur la nouvelle grille de Canal+. L'animateur de D8 Cyril Hanouna devrait y jouer un rôle prépondérant. Il va d'ailleurs animer dès le mois de juin, sur la chaîne, La très grosse émission en compagnie de Dominique Farrugia, comme le détaille L'Express.

M6 fait des retouches

Le groupe M6 a déjà annoncé quelques petits changements. Wendy Bouchard et François-Xavier Ménage arrêtent la présentation des magazines "Zone Interdite" et "Capital" sur M6. La première quitte la chaîne pour co-animer sur France 3 "Du côté de chez Dave" le dimanche. Côté divertissements, Alex Goude quitte également la chaîne et l'émission "La France a un incroyable talent".

Et du côté des arrivées, Ophélie Meunier arrive sur la chaîne en provenance de Canal+ et de l'émission "Le Tube", confirme Le Monde. Elle devrait présenter "Zone Interdite" en lieu et place de Wendy Bouchard.

Vous êtes à nouveau en ligne