Delphine Ernotte reconduite à France Télévisions : "il nous a paru important de jouer la carte de la stabilité", explique le CSA

Roch-Olivier Maistre, le président du Conseil supérieur de l\'audiovisuel, en janvier 2019
Roch-Olivier Maistre, le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel, en janvier 2019 (BERTRAND GUAY / AFP)

Delphine Ernotte a été reconduite pour un mandat de cinq ans à la présidence de France Télévisions par le CSA, une première dans l'histoire du groupe audiovisuel public à la tête duquel aucun dirigeant n'avait jamais été réélu.

Roch-Olivier Maistre, président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), est revenu sur franceinfo mercredi 22 juillet, sur le nouveau mandat attribué à Delphine Ernotte à la tête de France Télévisions. "Je voulais souligner la rigueur et la procédure que nous avons mené, on a eu à cœur de montrer qu'on pouvait mener cette procédure de nomination en toute transparence, de contribuer ainsi au débat sur la télévision publique. Pour nous c'est une façon de dire que la procédure de nomination par le CSA, par une autorité publique indépendante, elle a aussi des vertus."

>> Delphine Ernotte est reconduite à la présidence de France Télévisions, annonce le CSA

"On a eu des candidatures de qualité, très diverses, on les a toutes examinées à la lumière des auditions et le choix que nous avons fait, on l'a fondé sur des critères de compétence, d'expérience, mais aussi en analysant les projets stratégiques, tels qu'ils ont été explicités par les candidats. On a aussi pris en compte les engagements de Mme Ernotte qui ont été pris devant le conseil, en matière éditoriale. D'abord avec des engagements forts pour élever la place de la création, pour développer l'offre culturelle et éducative, pour renouer les liens avec la jeunesse. Et aussi de constituer des équipes qui reposent sur un principe de parité et de diversité."

Un environnement en pleine transformation

"Le collège sera très attentif au suivi et au respect de ces engagements, a par-ailleurs indiqué Roch-Olivier MaistreC'est une entreprise qui fait face à un environnement qui est en pleine transformation. Contrairement aux entreprises concurrentes du secteur privé, il nous a paru important de jouer la carte de la stabilité même si le projet de madame Ernotte pour les cinq prochaines années est fortement revisité."

Le fait que Delphine Ernotte soit une femme n'est "pas le critère décisif" a président du Conseil supérieur de l'audiovisuel, reconnaissant toutefois "le fait qu'en plus ce soit une femme, on ne peut que s'en réjouir"Roch-Olivier Maistre a également dit attendre "les arbitrages du gouvernement" concernant France 4 et a souligné que la procédure de nomination n'avait pas subi d'interférence gouvernementale. "Ceux qui me connaissent connaissent mon indépendance d'esprit qui est grande."

Vous êtes à nouveau en ligne