France Télévisions : la présidente adoube Michel Field malgré ses "maladresses"

(Delphine Ernotte renouvelle sa confiance au directeur de l'information visé par une motion de défiance © MaxPPP)

Delphine Ernotte, la PDG de France Télévisions a renouvelé sa confiance au directeur de l’information du groupe au lendemain de l’adoption d’une motion de défiance le ciblant. Une mission interne est aussi lancée.

La confirmation de Michel Field à son poste de directeur de l’information et le lancement d'une mission sur les dysfonctionnements au sein de l'information, c’est ce que l’on retient des propos de la présidente de France Télévisions qui s’est confiée ce mercredi au quotidien Le Monde (sur abonnement). La réponse de la patronne du groupe n'est "pas à la hauteur" selon les société des journalistes des chaînes et du site internet.

A LIRE AUSSI ►►►Une motion de défiance adoptée contre le directeur de l’information de France Télévisions

Confiance et mission

Dans un entretien, Delphine Ernotte indique : "Je confirme Michel Field et la confiance que j'ai en lui pour mener les réformes au rythme prévu" . La présidente du groupe France Télévisions a toutefois reconnu "les maladresses" commises par son directeur de l'information.

A l'information, il y a (...) beaucoup de changements. Si on ajoute à cela les maladresses de Michel Field, on a une situation que l'on peut qualifier de malaise"

Une mission interne dans les services de l'information du groupe a aussi été annoncée par Delphine Ernotte. Son pilotage a été confié à Alain de Chalvron. Le journaliste, correspondant de France 2 en Chine, a dirigé par le passé la rédaction de France 2. Il dispose d'un mois pour repérer les éventuels "dysfonctionnements"  dans les "relations de travail à l'information" évoqués par la présidente qui attend ses conclusions pour "début juin 2016"

Les sociétés des journalistes déçue

La mission a été qualifiée de "comité Théodule" par les sociétés des journalistes du groupe (SDJ) qui déclarent, de façon plus générale, dans un communiqué que "la réponse de Delphine Ernotte n'est pas à la hauteur de l'inquiétude exprimée" la veille lors du vote sur la motion de défiance.

Les SDJ de France 2, France 3 et du site France TV Info précisent aussi que "Michel Field n'a plus la confiance des journalistes" et que "les SDJ considèrent pour le moment Delphine Ernotte comme leur seule interlocutrice légitime".  

Vous êtes à nouveau en ligne