France Télévisions et la publicité en 2009

Le président de France Télévisions lors d\'une conférence de presse le 27 août 2009
Le président de France Télévisions lors d'une conférence de presse le 27 août 2009 (© AFP PHOTO / MARTIN BUREAU)

France Télévisions devrait enregistrer 70 millions de recettes publicitaires supplémentaires par rapport à son objectif

France Télévisions devrait enregistrer 70 millions de recettes publicitaires supplémentaires par rapport à son objectifFrance Télévisions devrait enregistrer 70 millions de recettes publicitaires supplémentaires par rapport à son objectif

Le groupe avait prévu pour "le budget prévisionnel 2009 des ressources publicitaires de l'ordre de 260 millions d'euros", mais elles sont "pour l'instant en avance de 70 millions", a indiqué jeudi son président, Patrick de Carolis.

France Télévisions devrait donc enregistrer 330 millions de recettes à la fin de cette année, a-t-il annoncé.

Le président du groupe public affirme son souci de mettre en oeuvre une "logique d'entreprise" plutôt qu'administrative "pour affronter la nouvelle donne économique de l'univers audiovisuel". Il s'est adressé au Premier ministre François Fillon pour proposer que cet excédent de recettes soit utilisé pour réduire le déficit de France Télévisions, prévu à 137 millions d'euros. Il a assuré qu'il attendait une réponse.

Parallèlement, l'enveloppe de 450 millions d'euros, correspondant au manque à gagner lié à l'arrêt de la publicité après 20 heures, n'a pas encore été versée à France Télévisions. Car la Commission européenne doit donner son "avis".

"Nous avons compris que Bruxelles préfèrerait, avant de donner un avis définitif, ouvrir (...) une enquête approfondie, non pas pour retravailler sur le fond (...) mais par précaution" pour se "prémunir de tout recours" de la part des autres groupes audiovisuels, a expliqué Patrick de Carolis. Cette ouverture d'enquête approfondie "serait accompagnée d'une autorisation donnée à l'Etat français de nous verser les 450 millions d'euros", a-t-il ajouté. Le groupe a anticipé le versement "tardif" de cette "dotation publique", a-t-il toutefois assuré.

Vous êtes à nouveau en ligne