Faille de sécurité dans les Iphone

L\'iPhone d\'Apple
L'iPhone d'Apple (© AFP/HO)

Des propriétaires d'Iphone ont reçu des coups de téléphone de la part de programmateurs sans avoir donné leur numéro

Des propriétaires d'Iphone ont reçu des coups de téléphone de la part de programmateurs sans avoir donné leur numéroDes propriétaires d'Iphone ont reçu des coups de téléphone de la part de programmateurs sans avoir donné leur numéro

Cela se passe en Suisse. Après avoir téléchargé l'application Mogoroad (un détecteur de radars) sur l'Appstore, les clients reçoivent des appels de Mogoroad qui leur propose la version payante de l'application.

Problème : les clients n'ont jamais communiqué leurs numéro de téléphone à Mogoroad. Ce dernier les a récupérés à l'insu de ses clients.

Cette faille technique a été révélée par le site d'informations technologiques Mac4ever vieux de 10 ans, spécialiste d'Apple et donc de l'Iphone. Son journaliste rédacteur principal, Arnaud, nous a expliqué comment cette transmission de données personnelles non autorisée et découverte en janvier dernier sur iPhone est possible. "Il s'agit d'une fonction du kit de programmation qui permet de prélever des informations sur le téléphone". Il précise d'ailleurs que cette manoeuvre est possible avec "tous les smartphones: Android ou Windows Mobile, et à l'insu total des utilisateurs". Apple n'avertit jamais l'utilisateur via un popup, comme pour la localisation GPS, ce qui constitue un manquement grave aux principes de collecte de données personnelles prévues par la loi française. Pis, Arnaud ajoute "qu'il est tout à fait possible, pour le développeur de n'importe quelle application iPhone, de récupérer les numéros de téléphone des appareils sur lesquels celle-ci est installée". Il est ensuite possible de faire ce que l'on veut avec les numéros. Ceux-ci peuvent notamment être répertoriés dans une base de données puis vendus. Dès lors c'est à coup sûr l'avalanche de spams (publicités) qui déferle.

Pour vérifier les témoignages reçus, et avant de sortir cette information, Mac4ever a téléphoné Apple avec qui la communication "est toujours compliquée" souligne Arnaud. Et il s'avère qu'Apple a retiré l'application incriminée de l'Appstore.

Problème : qui sait combien d'applications capables d'en faire autant sont encore sur le marché ?