Du FN à Jeuxvideo.com, ces infos que les journalistes de BuzzFeed France ont révélées avant la fermeture précipitée de leur site

La rédaction de BuzzFeed aux Etats-Unis, le 9 janvier 2014 à New York.
La rédaction de BuzzFeed aux Etats-Unis, le 9 janvier 2014 à New York. (BRENDAN MCDERMID / REUTERS)

La rédaction française de BuzzFeed, lancée en 2013, va femer, après une décision soudaine de son patron américain.  

BuzzFeed en France, c'est fini. Le dirigeant du média américain a annoncé, jeudi 7 juin, son intention de mettre fin aux activités françaises du site d'information et de divertissement. Le Monde a ainsi révélé le licenciement prochain des 14 salariés du bureau parisien. 

Si le site était notamment connu pour ses quiz et ses articles de divertissement, l'équipe de journalistes s'est aussi distinguée par plusieurs enquêtes importantes. Des coulisses du Front national jusqu'au forum du site Jeuxvideo.com, franceinfo revient sur ces révélations qui ont marqué le chapitre BuzzFeed en France. 

Quand le FN investit des candidats au passé sulfureux et fabrique des fake news

En janvier 2018, le site BuzzFeed sort une série d'enquêtes sur le Front national. Les journalistes expliquent avoir obtenu et authentifié "des documents de travail confidentiels utilisés par les équipes de Marine Le Pen pendant l'élection présidentielle". E-mails, listings Excel, fichiers Word... "Ces documents éclairent d'une lumière nouvelle l'amateurisme du FN et montrent comment Marine Le Pen n'a pas hésité à chercher à manipuler l'opinion pour tenter de l'emporter", écrit le site internet. La série d'enquêtes, composée de sept articles, explique par exemple comment, pour les législatives de juin 2017, le FN a investi en toute connaissance de cause des candidats au passé sulfureux. Les documents montrent que les cadres du parti avaient connaissance des contenus homophobes, antisémites, islamophobes ou racistes partagés sur les réseaux sociaux par ces candidats. 

En juin 2017 déjà, BuzzFeed avait marqué les esprits avec une enquête sur la centaine de candidats FN aux législatives – sur les 573 présentés – susceptibles de faire l'objet de poursuites judiciaires, en raison de leurs propos tenus sur les réseaux sociaux.

Autre chapitre notable de cette enquête : les journalistes de BuzzFeed reviennent sur le "#ErnotteGate". Au cœur de la campagne présidentielle de 2017, des proches de Marine Le Pen diffusent un témoignage anonyme d'un homme présenté comme un "journaliste de France Télévisions". Il affirme notamment que Delphine Ernotte a été nommée à son poste de présidente du groupe de télévision publique pour faire gagner François Hollande et Emmanuel Macron à l'élection présidentielle. L'enquête de BuzzFeed révèle comment ces proches de Front national ont en réalité fabriqué de toutes pièces cette "fake news".

Quand le prestigieux restaurant L'Avenue s'adonne à des pratiques discriminatoires

Le 18 mai 2018, BuzzFeed publie une enquête sur L'Avenue, une brasserie chic du 8e arrondissement à Paris qui accueille régulièrement des stars mais aussi des touristes. "Ce que notre enquête montre, c'est que la direction de L'Avenue n'aime pas trop les Arabes, ni les femmes voilées", écrit le site internet.

Pour leur fermer les portes du restaurant, ils ont mis en place un véritable système discriminatoire en plusieurs étapes.David Perrotin, journaliste à BuzzFeed

Le journaliste obtient les témoignages du personnel du restaurant, qui confirment les stratégies qui seraient employées par la hiérarchie pour refuser certains clients et les consignes transmises aux employés. L'article signale aussi l'existence d'une plainte datant de 2010 contre le gérant du restaurant, pour harcèlement sexuel et moral.

A la suite de la publication de l'article, le site précise qu'Hélène Bidard, adjointe à la maire de Paris chargée de la lutte contre les discriminations, a fait un signalement au procureur de la République de Paris. Le Défenseur des droits annonce également s'être saisi d'office et avoir ouvert une enquête. 

Quand les modérateurs de Jeuxvideo.com sont aux abonnés absents

En janvier 2017, BuzzFeed sort une enquête sur le célèbre forum Jeuxvideo.com. Dans son enquête, le journaliste revient sur plusieurs campagnes de harcèlement lancées par les internautes du forum, à l'encontre de blogueuses, de journalistes ou encore d'une ancienne membre du forum.

Le site explique que la modération repose sur une quinzaine de bénévoles issus du forum, accompagnés de six salariés. Le journaliste souligne "le chaos général" qui règne sur le forum : propos racistes, transphobes, sexistes, antisémites, homophobes... Face à la polémique suscitée par les révélations de BuzzFeed, l'entreprise propriétaire de Jeuxvideo.com finit par consentir à durcir sa modération.

Quand Lorànt Deutsch insulte ses détracteurs sur Twitter

En octobre 2016, BuzzFeed affirme avoir débusqué l'écrivain et acteur Lorànt Deutsch. Le site affirme que ce dernier, sous couvert d'un compte Twitter anonyme, répond vigoureusement à ses détracteurs, à coup d'insultes, voire de menaces. 

Capture d\'écran des réponses de @lacathelinierre, un compte appartenant à Lorànt Deutsch selon Buzzfeed. 
Capture d'écran des réponses de @lacathelinierre, un compte appartenant à Lorànt Deutsch selon Buzzfeed.  (BUZZFEED)

Sous le pseudonyme @lacathelinierre, Lorànt Deutsch aurait aussi tenu des propos sexistes et menaçants, comme par exemple dans ce tweet d'octobre 2016 : "Quand tu veux où tu veux, femelle ! Je vais te racler la pissotière sur le trottoir".

Le site d'information avance que le compte a été créé avec l'adresse personnelle du comédien. Adresse qui a aussi été utilisée pour créer un page Facebook au nom de "Lorant La Cathelinière". Le compte est notamment suivi par la femme et la sœur du comédien. Aussi, @lacatheliniere semble connaître tout particulièrement le volume des ventes de livres de Lorànt Deutsch et des éléments issus d'un débat pas encore diffusé au moment de la publication de messages à ce propos. 

L'acteur confirme que l'adresse e-mail utilisée est bien la sienne, mais réfute avoir ouvert des comptes sur les réseaux sociaux par son biais. Il reconnaît finalement auprès de BuzzFeed avoir possédé un compte Facebook, mais nie être "Lorant La Cathelinière". Au Figaro, il raconte avoir été victime de "piratage". 

Quand un community manager influent est soupçonné d'avoir des conversations de nature sexuelle avec des mineurs

En novembre 2016, au terme d'une longue enquête, les journalistes de BuzzFeed affirment avoir découvert "le Morandini de YouTube". Derrière cette appellation se cache Benjamin Lemaire, "agent" de youtubeurs et community manager de plusieurs célébrités. Cet homme, âgé de 31 ans au moment des faits, avait été placé en détention provisoire le 28 octobre 2016, pour corruption de mineur aggravé et atteinte sexuelle sur mineur aggravée.

Dans cette enquête publiée par BuzzFeed, plusieurs youtubeurs adolescents affirment avoir été contactés par Benjamin Lemaire via leur messagerie privée sur Twitter. Benjamin Lemaire aurait profité de son influence sur les réseaux sociaux pour aborder des mineurs, parfois de moins de 15 ans, et entretenir avec eux des conversations de nature sexuelle. 

Un des mineurs interrogés par BuzzFeed affirme avoir eu des conversations Skype avec le community manager étalées sur plus de deux mois. L'adolescent est alors âgé de 13, puis 14 ans. "Petit à petit, il a commencé à me parler de sexe puis il m'a fait des propositions, explique-t-il. Il m'a envoyé des photos où il était nu. Au début je n'envoyais rien, puis il continuait."

Quand l'alibi de Nicolas Sarkozy dans l'affaire libyenne ne tient pas

Face à Gilles Bouleau, le 22 mars 2018, Nicolas Sarkozy se défend d'avoir rencontré l'homme d'affaires Ziad Takieddine "autour du 27 janvier 2007" pour qu'il lui remette de l'argent liquide en provenance de Libye. L'ancien chef de l'Etat prévient : "J'ai la preuve que le 27 janvier je n'étais pas à Paris. J'étais en Avignon. Le 28 janvier, je n'étais pas à Paris, j'étais en Avignon. Le 26 janvier, je n'étais pas à Paris, j'étais en Poitou-Charentes. Et le 25 janvier dans l'après-midi, je n'étais pas à Paris, j'étais à Saint-Quentin"

BuzzFeed vérifie et apporte la preuve que le 26 janvier, Nicolas Sarkozy, était bien présent à Paris pour la journée. Les journalistes ont épluché le fil de l'Agence France-Presse et en ont ressorti une dépêche et des photographies. Il s'agit bien de l'ancien président de la République, présent à une cérémonie d'hommage à l'abbé Pierre. 

L'entourage de Nicolas Sarkozy, interrogé par BuzzFeed, reconnaît alors qu'"il [Nicolas Sarkozy] était bien aux obsèques de l'Abbé Pierre". Avant de préciser : "Ce qu'il a dit, c'est qu'il ne pouvait pas avoir vu Takieddine, comme celui-ci le laisse entendre, au ministère de l'Intérieur, puisqu'il n'y était pas"

Quand Maryam Pougetoux, militante de l'Unef au cœur d'une polémique, se confie en exclusivité

La polémique n'a cessé de durer. En mai 2018, en pleine contestation contre la réforme de l'accès à l'université, Maryam Pougetoux, présidente de l'Unef à Paris 4-Sorbonne, apparaît voilée lors d'une interview télévisée. S'ensuit une avalanche de réactions, dont celle du ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb. Interrogé par Jean-Jacques Bourdin sur RMC, il qualifie de "choquant" et de "prosélytisme" le port du voile par la militante, estimant qu'"on voit bien qu'il y a des gens qui, au travers de ces signes, sont dans la provocation"

De nombreux médias tentent d'interviewer la jeune femme. En vain. Pour sa première intervention médiatique, Maryam Pougetoux choisit finalement BuzzFeed, à qui elle accorde un long entretien exclusif