Crise à Libération

En conflit avec les équipes du journal, Nicolas Demorand quitte LIbération. Depuis plusieurs mois, les actionnaires et les salariés se déchirent sur l'avenir du quotidien, qui se débat dans d'importantes difficultés financières : le journal, qui a vu ses ventes diminuer de 13%, a perdu plus d'un million d'euros en 2013. Le projet des actionnaires est de faire du journal"un réseau social, créateur de contenus monétisables sur une large palette de supports multimédias". Ils entendent déménager le siège du journal, pour transformer ce dernier en "un espace culturel et de conférence comportant un plateau télé, un studio radio, une newsroom digitale, un restaurant, un bar, un incubateur de start-up". Les salariés dénoncent une atteinte à l'identité de Libé et mettent en avant un slogan de combat : "Nous sommes un journal".

plus
plus