Crise à i-Télé : la grève reconduite jusqu'à mercredi midi

Des salariés d\'i-Télé en grève manifestent devant le siège de Canal +, le 28 octobre 2016 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).
Des salariés d'i-Télé en grève manifestent devant le siège de Canal +, le 28 octobre 2016 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). (MAXPPP)

Les salariés ont voté à 87% pour une reconduction du mouvement pour la seizième fois consécutive.

Le conflit à i-Télé continue de s'enliser. Les salariés de la chaîne d'information du groupe Canal+ ont voté, mardi 1er novembre, en faveur d'une poursuite de la grève jusqu'à mercredi midi. Lors de cette assemblée générale, 87% des salariés se sont prononcés pour une poursuite du mouvement : 84 personnes ont voté pour, 3 contre et 10 se sont abstenues.

Lundi, la direction de la chaîne a mis quelques propositions sur la table, notamment sur de meilleures conditions pour ceux qui voudraient négocier leur départ, mais sans rien céder sur le projet éditorial ni la présence à l'antenne de Jean-Marc Morandini, élément déclencheur du mouvement.

Des journalistes décident de quitter la chaîne

Ce mouvement s'accompagne de plusieurs départs au sein de la rédaction d'i-Télé : après le rédacteur en chef Alexandre Ifi et le spécialiste de l'international Olivier Ravanello, Amandine Bégot a annoncé lundi son départ. La moitié de la tranche qu'elle animait de 17 heures à 19 heures avait été confiée pendant quelques jours à Jean-Marc Morandini avant que la direction ne suspende l'émission, tout en promettant son retour à l'antenne dès la fin de la grève.

Vous êtes à nouveau en ligne