Crise à i-Télé : Audrey Pulvar rouvre l'antenne après cinq semaines de grève

Un journaliste d\'i-Télé devant le siège de la chaîne, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 4 novembre 2016. 
Un journaliste d'i-Télé devant le siège de la chaîne, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 4 novembre 2016.  (YANN CASTANIER / HANS LUCAS / AFP)

Depuis le 17 octobre, des rediffusions de reportage meublaient l'antenne alors que le direct était quasiment coupé. La présentatrice a lancé, dimanche, la soirée spéciale sur la primaire à droite.

La journaliste a commencé par adresser "un salut affectueux à ceux qui ont choisi de quitter la chaîne" puis a souhaité "force et courage à ceux qui restent la reconstruire". Audrey Pulvar a rouvert, dimanche 20 novembre, l'antenne d'i-Télé, dont les programmes ont été bouleversés par une grève inédite de 31 jours. Il s'agit d'un conflit sans précédent dans l'histoire de l'audiovisuel privé depuis 1968. 

La rédaction s'était mise en grève car elle était inquiète pour son indépendance éditoriale et opposée à l'arrivée de l'animateur Jean-Marc Morandini, mis en examen pour "corruption de mineurs aggravée". A l'issue du bras de fer avec la direction, plus d'une trentaine de journalistes ont quitté la chaîne, soit un quart de ses effectifs.

La chaîne prête à reprendre "ses habitudes" 

"Je suis très heureuse de vous retrouver en direct sur l'antenne d'i-Télé après cinq semaines d'un conflit inédit et très douloureux pour tous", a indiqué Audrey Pulvar lors de la reprise d'antenne peu avant 18 heures, pour une émission spéciale consacrée à la primaire de droite.

"Notre chaîne va reprendre petit à petit ses habitudes, ses rendez-vous et sa capacité à vous rendre compte de l'ensemble de l'information", a-t-elle conclu avant d'annoncer le programme de la soirée. Depuis le 17 octobre, des rediffusions de reportage meublaient l'antenne alors que le direct était quasiment coupé. Seule l'émission de Jean-Marc Morandini, "Morandini Live", avait été maintenue durant la première semaine de la grève, avant d'être finalement suspendue par la direction.