Concours interne à Radio France : la direction fait ses excuses aux candidats après l'envoi de commentaires déplacés

La Maison de la radio - Radio France.
La Maison de la radio - Radio France. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)

Les commentaires acerbes d'un jury de Radio France ont été adressés par erreur à de jeunes journalistes candidats à un concours interne. La direction de Radio France a réagi mardi dans un communiqué.

"Il s'écoute trop, et il raconte des conneries""Il serait pas mal en démonstrateur à Auchan ou DJ au Macumba"… ou encore c'est "Tchoupi qui fait du journalisme". Ces commentaires d'un jury de rédacteurs en chef de Radio France ont été adressés par erreur à de jeunes journalistes, déjà pigistes dans les différentes rédactions du groupe, qui tentaient le très relevé concours interne du "planning". Un concours qui permet d'obtenir des CDD à France Bleu, franceinfo ou France Inter notamment.

Ces commentaires ont suscité une vive émotion. La direction de Radio France, qui vient de réagir dans un communiqué, présente ses excuses aux candidats qui ont pu se sentir blessés et parle d'un "dysfonctionnement" pour qualifier l'envoi – à tous les candidats du "planning" – de ces évaluations professionnelles.

Remarques encourageantes et commentaires acerbes

Normalement, chacun des 54 journalistes pigistes candidats aurait dû avoir un retour individuel, à l'oral, lui expliquant pourquoi il n'avait pas été retenu pour intégrer le "planning", cette brigade de journalistes remplaçants en CDD, l'étape quasi incontournable pour être embauché un jour en CDI dans l'une des rédactions de Radio France.  

Mais les candidats ont reçu dans leur boîte mail les notes et surtout les appréciations de tous les autres. Des remarques dont la plupart sont encourageantes, mais dans lesquelles on trouve aussi ces commentaires acerbes, parfois même violents, et en tout cas suffisamment déplacés pour que le SNJ, le syndicat national des journalistes, s'en fasse l'écho lundi dans un tract, révélant l'affaire au grand jour et suscitant le malaise dans les couloirs de la "maison ronde". Dans son communiqué, Radio France assure qu'elle prendra toutes les mesures pour qu'une telle erreur ne se reproduise pas.