VIDEO. Retour sur la filière djihadiste des "Buttes-Chaumont"

FRANCE 2

Les deux hommes font partie de la filière dite des "Buttes-Chaumont". C'est sur cette mouvance que travaillent les enquêteurs qui sont à leurs trousses.

Tous les membres de la filière djihadiste faisaient régulièrement leur jogging dans le parc des Buttes-Chaumont, c'est de là que leur vient leur nom. En 2004, une vingtaine d'entre eux auraient rejoint les rangs de la guérilla irakienne. "On avait l'impression que ça pouvait être des gamins un peu paumés", explique la journaliste Dorothée Moisan au micro de France 2. "On ne soupçonnait pas, je pense, à l'époque, l'ampleur des actes qu'ils pouvaient commettre en France", ajoute-t-elle.

La mosquée Adda'wa à l'origine de l'embrigadement 

Tous fréquentaient la mosquée Adda'wa du 19e arrondissement. Dans le quartier, son influence grandit, notamment auprès de Peter Chérif. En 2005, sa mère parlait du pouvoir de persuasion de Farid Benyettou. Il n'est pas le seul. Au nom de Daesh, Boubakeur Hakim a revendiqué l'assassinat de deux laïcs en Tunisie.

Vous êtes à nouveau en ligne