VIDEO. Libération veut continuer à se battre

La rédaction de Libération était proche de celle de Charlie Hebdo.

Libération est en deuil. Quelques heures après l'attentat qui a touché Charlie Hebdo, les journalistes du quotidien sont sonnés. Et pour cause, Libération avait accueilli les journalistes de l'hebdomadaire après l'incendie de leurs locaux, en novembre 2011.
"Évidemment ce sont des potes depuis longtemps, on travaillait souvent ensemble. Et moi c'était des amis personnels", souffle Alain Blaise directeur artistique, au micro de France 3.

"Il faut continuer à se battre à leur place"


"Au fur et à mesure on se rend compte que c'est déjà un évènement qui est frappant, sidérant et en plus il touche pas mal de gens ici, en particulier car il y a des gens qu'on connaît", déclare Guillaume Launay, rédacteur en chef web.
Ce jeudi 8 janvier, le journal a donc titré : "Nous sommes tous Charlie", en soutien aux victimes et à la liberté d'expression. Le quotidien a voulu raconter qui étaient ces dessinateurs et "pourquoi ils se battaient et pourquoi il faut continuer à se battre à leur place", explique Alexandra Schwartzbrod, directrice adjointe de la rédaction.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne