VIDEO. La caricature fait "partie du débat public", disait Hollande avant la tuerie à "Charlie Hebdo"


Ce que disait François Hollande de Cabu avant... par puremedias
CANAL PLUS / PUREMEDIAS / DAILYMOTION

Pour un documentaire intitulé "Peut-on rire de tout", le réalisateur Jean-Marie Pasquier a rencontré le président avant l'attentat à "Charlie Hebdo"

Souvent moqué, brocardé, déformé, comment François Hollande accepte-t-il la caricature dans la presse ? Pour son documentaire sur la liberté d'expression et sur le quotidien de Charlie Hebdo intitulé "Peut-on rire de tout", le réalisateur Jean-Marie Pasquier a rencontré, avant l'attentat contre l'hebdomadaire, le président de la République. Dans un extrait du documentaire diffusé par Canal Plus et isolé par puremédias, François Hollande estime que les caricatures d'hommes politiques font "partie du débat public".

Il y évoque le dessinateur Cabu, tué dans l'attentat : "Cabu, c'est une souffrance, dit-il, en souriant. Parce qu'il sévit dans plusieurs journaux. J'en quitte un, j'en ai un autre ! Parce que c'est drôle !", confie François Hollande.

"Parfois, je conteste, mais ça fait partie du débat public"

"Chaque jour, quand je regarde la presse, il y a des titres, il y a des papiers, et puis il y a des dessins. Ce qu'on voit d'abord, c'est le dessin. Parfois je conteste, parfois je peux condamner, même, l'exagération, mais ça fait partie du débat public", argumente le chef de l'Etat.

Vous êtes à nouveau en ligne