Twitter bloque le compte d'une membre de "Charlie Hebdo" à cause d'une caricature de Charb

Capture écran du compte Twitter de Marika, le 19 septembre 2018.
Capture écran du compte Twitter de Marika, le 19 septembre 2018. (MARIKA)

Marika Bret a affiché sur le réseau social un dessin représentant un prêtre et un imam se touchant le pénis nommé "Les extrêmes se touchent".

"Cet événement indécent et lâche", s'indigne Marika Bret sur Marianne. Figure historique de Charlie Hebdo et directrice des ressources humaines du titre, Marika Bret a vu son compte Twitter bloqué, lundi 17 septembre, en raison de la diffusion d'une caricature du dessinateur Charb.

Depuis plus de trois ans, Marika Bret affichait comme photo de profil une caricature de Charb intitulée "Les extrêmes se touchent", montrant un prêtre et un imam se touchant le pénis. Une caricature symbole de "l’essence du combat mené pendant 23 ans par Charb contre l’extrémisme et l’obscurantisme", qui n'a apparemment pas plu aux modérateurs du réseau social. Selon cette figure historique du journal, la multiplication des censures à l'encontre du dessinateur disparu le 7 janvier 2015 est une "seconde mort".

"J’ai relu toute les conditions, je ne vois toujours pas en quoi ce dessin contrevient aux règles de Twitter"relève-t-elle à Marianne. Elle assure avoir porté une réclamation auprès de Twitter et attend toujours une réponse. Pour déjouer la décision du réseau social, Marika Bret a appelé les internautes à partager le dessin sur leurs comptes. Elle envisage aussi de contacter la ministre de la Culture Françoise Nyssen à ce sujet.

Vous êtes à nouveau en ligne