DIRECT. Journée de commémorations pour les trois ans des attentats de "Charlie Hebdo" et de l'Hyper Cacher

Emmanuel Macron, la maire de Paris Anne Hidalgo et plusieurs membres du gouvernement rendent hommage aux victimes de \"Charlie Hebdo\", dimanche 7 janvier 2018 à Paris.
Emmanuel Macron, la maire de Paris Anne Hidalgo et plusieurs membres du gouvernement rendent hommage aux victimes de "Charlie Hebdo", dimanche 7 janvier 2018 à Paris. (FRANCEINFO)

Trois ans après les attentats de "Charlie Hebdo" et de l'Hyper Cacher, Emmanuel Macron doit se rendre sur les différents lieux parisiens des attaques.

La France rend hommage aux 17 victimes des attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher, dimanche 7 janvier, trois ans après ces attaques qui ont endeuillé Paris.

Emmanuel Macron s'est rendu sur les différents lieux parisiens des attaques. Le président s'est déplacé d'abord devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, vers 11 heures, puis sur le boulevard Richard-Lenoir. A midi, il s'est rendu devant le supermarché Hyper Cacher de la porte de Vincennes. Les cérémonies ont été sobres.

 "Le nombre de jeunes qui se radicalisent a spectaculairement augmenté ces dernières années." Depuis les attaques de janvier 2015, "on n'a pas du tout pris la mesure de la prévention, déplore Nathalie Goulet, sénatrice UDI-UC et présidente de la Commission d’enquête sur les réseaux jihadistes, invitée de franceinfo. Elle n'est pas organisée, la méthodologie n'est pas en place."

La France est-elle toujours "Charlie" ? Quelque 61% des Français se sentent encore "Charlie", dix points de moins qu'en janvier 2016. L'un des journalistes de l'hebdomadaire a fait part de ses réserves sur le slogan "Je suis Charlie", dans une tribune parue dans Libération.

Vous êtes à nouveau en ligne