Charlie Hebdo dépense chaque année "1,5 million d'euros" pour assurer sa sécurité, "ce n'est pas viable à terme" estime Riss

Cette vidéo n'est plus disponible

Quatre ans après l'attentat meurtrier contre le journal Charlie Hebdo, Riss, le directeur de la rédaction du journal était l'invité de franceinfo lundi 7 janvier. Depuis l'attaque, le journal dépense 1,5 million d'euros par an pour sa sécurité. "Si on veut que ça continue il faudra solutionner cette question", a expliqué Riss. 

Quatre ans après l'attentat contre Charlie Hebdo, le journal satirique continue de dépenser chaque année "des sommes énormes" pour assurer sa sécurité, a expliqué lundi 7 janvier sur franceinfo le directeur de la rédaction de l'hebdomadaire, Riss. "Par an, c'est à près 1,5 million d'euros qu'on doit dépenser pour assurer la sécurité des locaux et tout un tas d'autres choses", a-t-il affirmé, et ce sans aide de l'Etat "à ce jour".

"Aucun média n'est dans cette situation-là. Un journal comme Charlie avec des coûts pareils, ce n'est pas viable à terme, donc si on veut que ça continue il faudra solutionner cette question, a poursuivi Riss. On est en contact avec certaines personnes du ministère pour peut-être améliorer ça", a-t-il précisé.

L'attentat contre Charlie Hebdo, perpétré par les frères Kouachi, a fait à lui seul 11 morts, dont des figures emblématiques du journal comme Cabu, Wolinski, Honoré, Tignous ou l'ex-directeur de la rédaction Charb.

"Les pouvoirs publics nous ont dit de ne pas relâcher les mesures de sécurité qu'il y avait autour du journal, on se plie à leurs conseils, donc c'est un journal qui est très protégé. Il y a quelques personnes qui ont aussi des protections individuelles. Il faut faire attention, parce qu'on ne sait pas ce qui peut se passer", a souligné le directeur de la rédaction de Charlie Hebdo.

Selon Riss, "autour de 30 000 exemplaires" de Charlie Hebdo sont vendus chaque semaine en kiosque et le journal satirique compte "à peu près 30 000 abonnés".

Vous êtes à nouveau en ligne