Attentats : le témoignage de la mère d’une policière tuée

France 3

Marie Louisa Jean-Philippe a perdu sa fille Clarissa. Cette dernière, une policière de 26 ans, a été tuée lors d’un attentat le 8 janvier 2015. Jeudi 3 septembre, sa mère réclame toujours que justice soit faite.

C’est une véritable tragédie qui lui fait encore beaucoup de mal aujourd’hui. Jeudi 3 septembre, Marie Louisa Jean-Philippe a accepté de témoigner. Elle revient sur la mort de sa fille Clarissa. Policière alors âgée de 26 ans, elle a été tuée lors d’un attentat le 8 janvier 2015. Résidant en Guadeloupe, sa mère attend désormais le verdict du procès qui s’est ouvert.

Elle réclame la perpétuité 

C’est une mère de famille encore très affectée qui pleure sa fille. Malade, elle ne cesse de penser à Clarissa dont elle s’est tatouée le prénom. "En plus hier, c’était l’anniversaire de ma fille alors ça me fait beaucoup réfléchir", confie-t-elle. Désormais épaulée de plusieurs avocats, elle désire une sanction exemplaire pour ceux qui ont tué son enfant. "La perpétuité parce que ma fille, elle est morte et eux ils sont vivants. Alors je veux le plus pour eux", demande-t-elle. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne