Attentats de janvier 2015 : 13 personnes placées en garde à vue dans l'enquête sur la fourniture d'armes à Coulibaly

Le magasin Hyper Cacher, à Vincennes (Val-de-Marne), près de Paris, où a eu lieu un attentat en janvier 2015.
Le magasin Hyper Cacher, à Vincennes (Val-de-Marne), près de Paris, où a eu lieu un attentat en janvier 2015. (MICHAEL BUNEL / NURPHOTO / AFP)

Ces arrestations ont eu lieu entre lundi 24 avril et mercredi 26 avril, en France et en Belgique.

L'enquête sur les attentats de janvier 2015 progresse. Treize personnes ont été interpellées et placées en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la fourniture d'armes à Amedy Coulibaly, appris franceinfo, mercredi 26 avril, de source judiciaire, confirmant une information de BFMTV. Les enquêteurs cherchent à reconstituer le cheminement des armes fournies à l'auteur des attentats de Montrouge et de l'Hyper Cacher. Amedy Coulibaly avait tué cinq personnes dans ces attaques.

Dix personnes ont été arrêtées en France et trois autres en Belgique, entre lundi et mercredi. Parmi les personnes arrêtées figurent Claude Hermant et sa compagne, qui avaient déjà été entendus en garde à vue, en décembre 2015. Claude Hermant, proche des milieux d'extrême droite, est actuellement en détention dans une affaire de trafic d'armes présumé.