VIDEO. "Je dois apprendre à vivre avec" : cinq ans après, Michel Catalano, dernier homme à avoir vu les frères Kouachi en vie, n'a rien oublié

FRANCE 2

Michel Catalano, l'imprimeur de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) est le dernier à avoir vu les frères Kouachi vivants, en janvier 2015. Son imprimerie a été l’ultime étape du périple sanglant des terroristes.

À Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), une voiture est garée tout au fond d’un parking, loin des regards. Elle est l’unique vestige rappelant l’assaut du GIGN sur l’imprimerie de Michel Catalano, il y a cinq ans. “Vous voyez l’impact des balles qui ont été tirées ce jour-là ?”, interroge l’imprimeur. Cette voiture de rallye servait de modèle d’exposition pour des clients désireux de personnaliser leur véhicule.

“Un témoignage de ce qui s’est passé”

Michel Catalano n’a pas encore réussi à s’en séparer. “Ça reste un témoignage de ce qui s’est passé, de la violence qu'il a pu avoir dans une entreprise tout à fait banale”, ajoute-t-il. Le 9 janvier 2015, les frères Kouachi prennent en otage l’imprimeur et l’un de ses salariés à l’intérieur du bâtiment. Deux jours plus tôt, ils ont semé la mort dans la rédaction de Charlie Hebdo. Les terroristes sont abattus et l’imprimerie ressemble à un champ de ruines. Aujourd’hui encore, Michel Catalano l’assure : “Je dois apprendre à vivre avec” ce qui s'est passé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne