Téléthon : "Il faut rester mobilisés"

Sophie Davant et Gad Elmaleh lancent la 25e édition du Téléthon vendredi 2 décembre 2011.
Sophie Davant et Gad Elmaleh lancent la 25e édition du Téléthon vendredi 2 décembre 2011. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Plus de 78 millions d'euros ont été récoltés dons ont été récoltés pour la 25e édition du Téléthon qui se poursuit jusque dans la nuit de samedi à dimanche. 

78 millions d'euros de promesses de dons ont été récoltés pour la 25e édition du Téléthon samedi 3 décembre à minuit Des fonds destinés à la recherche sur les maladies génétiques rares. Le montant des dons est légèrement supérieur à ce qu'il était l'an passé à la même heure (AFM). Mais "il faut rester très mobilisés parce que la journée n'est pas terminée", précise le directeur scientifique de l'AFM, Serge Braun.

Les organisateurs soulignent la nécessité de maintenir l'élan de solidarité cette année, alors que les essais cliniques relatifs aux maladies rares se multiplient, traçant la voie à des avancées concrètes, mais coûteuses, vers le médicament. "On a énormément de programmes de recherche qui dépendent du Téléthon, on a plus de 30 essais cliniques qui en sont complètement dépendants. Ils se déroulent sur plusieurs années pour beaucoup. Donc il ne faut évidemment pas s'arrêter au milieu du gué, d'où l'importance de rester très mobilisés", note Serge Braun.

Le parrain de l'édition 2011 est l'humoriste Gad Elmaleh et son "ambassadeur" est Raphaël, un enfant de 7 ans atteint d'une myopathie de Duchenne. 25 000 manifestations sont prévues partout en France. 

FTVi

Baisse des dons en 2010 et 2009

Si vous souhaitez faire un don, vous pouvez composer le 36 37 ou vous rendre sur Telethon.fr. Les chercheurs en ont besoin : malgré la crise économique, l'Association française contre les myopathies (AFM) veut mettre l'accent sur la nécessité de continuer l'élan de solidarité, après deux années de baisse des dons. Ils étaient en recul de 5 % en 2010 avec 90,5 millions d'euros et déjà de 10 % en 2009, avec 95,2 millions d'euros.

Vous êtes à nouveau en ligne