Loi Travail : nouvelles manifestations ce samedi

(La mobilisation du 31 mars à Lyon contre le projet de loi El Khomri. © MaxPPP)

Les opposants à la loi Travail appellent à manifester, pour la première fois, un week-end. Objectif : élargir le mouvement. Des manifestations sont prévues partout en France ce samedi, à l'appel de quatre syndicats et trois organisations jeunesse.

C'est un samedi test pour la participation à la mobilisation contre le projet de loi Travail. Quatre syndicats (CGT, FO, Solidaires, FSU) et trois organisations jeunesse (Unef, UNL, FIDL) appellent à une nouvelle journée de manifestations partout en France. En appelant pour la première fois à défiler un week-end, les opposants au texte de la ministre du Travail Myriam El Khomri espèrent élargir le mouvement.

Les jeunes attendus lundi à Matignon

Lors de la grande journée d'action le 31 mars dernier – manifestation couplée à une journée de grève inter-professionnelle –​, les syndicats ont revendiqué plus de 1,2 million de manifestants. De leur côté, les lycéens et étudiants ont été moins nombreux mardi dernier que lors de leurs précédentes actions, sans doute en raison des vacances scolaires, et leur mouvement semble de plus en plus émaillé de violences.

Les huit  principales organisations jeunesse ont également rendez-vous lundi matin à Matignon : Manuel Valls devrait faire des annonces en faveur de l'insertion des jeunes, reprenant même directement des propositions de l'Unef, principal syndicat étudiant. "C’est l’ampleur de la mobilisation de samedi qui va déterminer les arbitrages du gouvernement ", a déclaré à France Info William Martinet, président de l'Unef.

A Paris, le cortège partira à 14h00 de la place de la République, direction place de la Nation. A Nantes, départ prévu à 14h00 de l'Ile de Nantes et un autre rassemblement est annoncé place du Bouffay sur les réseaux sociaux. A Rennes, le défilé partira à 11h00 de l'esplanade du Général-de-Gaulle. Mobilisations prévues également à Dijon et dans d'autres villes de province.

Le retrait pur et simple du texte

Malgré le millier d'amendements apportés par les députés de la commission des Affaires sociales cette semaine, le texte cristallise toujours les tensions. Les syndicats continuent à demander son retrait pur et simple, à l'image de Jean-Claude Mailly. "C'est encore nettement insuffisant ", a déclaré le secrétaire général de Force Ouvrière, ce vendredi soir, sur France Info. 

Quel que soit le résultat de la mobilisation de ce samedi, une nouvelle grande manifestation, accompagnée d'un nouvel appel à la grève-interprofessionnelle, est prévue le 28 avril prochain. Parallèlement, le mouvement Nuit debout, né le 31 mars à Paris Place de la République, pour prolonger la manifestation contre la Loi Travail, continue d'essaimer. 23 nouvelles villes acueillent des mouvements similaires ce week-end.