Zones touristiques internationales : les commerçants de Deauville mécontents

France 2

Une mesure de la loi Macron, adoptée au début de l'été, fait grincer des dents : il s'agit du périmètre exact des zones de tourisme international où les commerces pourront ouvrir tous les dimanches de l'année. Une équipe de France 2 revient sur la polémique.

Après l'adoption de la loi Macron au début de l'été, depuis quelques jours, on connaît le périmètre exact des zones de tourisme international où les commerces vont pouvoir ouvrir tous les dimanches. Dans plusieurs villes, comme Cannes, Nice ou Deauville, on dénonce une absurdité.

À Deauville, les commerçants seront soumis à des régimes différents en fonction de leur implantation. La rue Eugène-Colas a été classée zone touristique internationale par la loi Macron. Ici, tous les commerces pouvaient déjà ouvrir le dimanche, mais désormais, dans cette rue, ils pourront aussi ouvrir tous les soirs jusqu'à minuit moyennant des compensations financières pour les employés.

Les commerçants ne veulent pas mettre la main à la poche

Une bonne nouvelle pour les salariés, mais pas pour leurs patrons, qui dénoncent une injustice. "On ne sera pas concurrentiel. Pour vendre des vêtements, on sait qu'il y a un pourcentage de masse salariale que l'on ne doit pas dépasser et là, on va l'exploser si on nous oblige à payer double le dimanche", confie Charlie Brauer, commerçant.

Autre inquiétude pour les commerçants : les loyers. Le classement en zone touristique pourrait faire flamber les prix. Seule consolation, les clients se disent prêts à fréquenter les boutiques si, grâce à la loi Macron, elles ouvrent plus tard le soir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne