Ouverture des magasins le dimanche : les avis divergent

FRANCE 3

Les consommateurs mais aussi des hommes politiques de gauche s'opposent concernant l'ouverture des commerces le dimanche.

Samedi 14 février, les députés ont adopté l'un des points les plus controversé du projet de loi d'Emmanuel Macron : l'ouverture des commerces 12 dimanches par an, contre 5 actuellement. Les boutiques pourront même ouvrir tous les dimanches de l'année, dans certaines zones touristiques internationales.
Mais la mesure est loin de faire l'unanimité. "Il y a autre chose à faire le dimanche que d'aller faire les courses dans les temples de la consommation", lance une passante, au micro de France 3. "Pour nous, c'est mieux, le dimanche matin il y a moins de monde", contrebalance une autre, dans le parking d'un supermarché toulousain, ouvert le dimanche matin.

Plus d'emplois ?

Les avis divergent du côté des politiques. "Si les grandes surfaces ouvrent le dimanche, nous allons avoir, et toute les études le montrent, des milliers d'emplois et des services de proximité dont on a besoin pour vitaliser nos quartiers, qui vont disparaitre", a lancé Martine Aubry.
Pour Laurant Fabius, au contraire : "ça va à la fois créer des emplois, apporter un supplément de pouvoir d'achat aux salariés, et permettre aux touristes qu'ils soient français ou étrangers d'être plus nombreux", estime le ministre des Affaires étrangères.
L'ensemble du projet "pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques" doit être voté mardi 17 février à l'Assemblée nationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne