DIRECT. Loi Macron : revivez le vote de la motion de censure déposée par la droite contre le gouvernement

Le chef de file des députés Les Républicains, Christian Jacob, s\'exprime à l\'Assemblée nationale, le 16 juin 2015, à Paris.
Le chef de file des députés Les Républicains, Christian Jacob, s'exprime à l'Assemblée nationale, le 16 juin 2015, à Paris. (MAXPPP)

Le texte a été rejeté à l'Assemblée. Le projet de loi Macron doit désormais repartir au Sénat, avant une adoption définitive "avant le 14 juillet", selon les vœux de François Hollande.

Il fallait 289 voix pour. La droite n'en a obtenu que 198. Les députés ont rejeté, jeudi 18 juin, la motion de censure de la droite contre le gouvernement, après le recours au 49.3 pour faire passer une nouvelle fois le projet de loi Macron. En dépit du renfort d'au moins neuf des dix députés Front de gauche, qui voient dans ce vote "le seul moyen" de s'"opposer au texte", Les Républicains et l'UDI ne sont pas parvenus une "majorité des membres composant l'Assemblée".

La loi Macron adoptée. En vertu de l'article 49.3 de la Constitution, le projet de loi "pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques" est considéré comme adopté en nouvelle lecture. en cas d'échec de la motion de censure déposée par Les Républicains et l'UDI. Le texte repartira une dernière fois au Sénat, à partir du 29 juin, avant une adoption définitive à l'Assemblée "avant le 14 juillet", selon les vœux de François Hollande.

Un échec logique de la motion de censure. L'adoption de cette motion de censure aurait constitué une énorme surprise, la droite étant très loin d'atteindre la majorité absolue à l'Assemblée. Un improbable succès de la motion aurait entraîné la chute du gouvernement de Manuel Valls.

 

21h49 : Dans une ambiance atone, les députés ont rejeté en fin d'après-midi la motion de censure. Dans l'hémicycle, on était loin de l'effervescence qui régnait il y a deux jours. Reportage de notre journaliste Louis San.




(BERTRAND GUAY / AFP)

20h28 : Notre journaliste Louis San a recueilli la réaction de Manuel Valls à l'Assemblée après le rejet de la motion de censure.

18h29 : Les députés de la majorité crient victoire sur Twitter après le rejet de la motion de censure.

18h23 : Avec le rejet de cette motion de censure, la Loi Macron est adoptée en seconde lecture. Elle va maintenant repasser devant le Sénat.

18h21 : La motion de censure contre le gouvernement est rejetée (avec 198 voix pour).

18h26 : Manuel Valls a quitté la tribune de l'Assemblée nationale, après seulement vingt-deux minutes de discours, note une journaliste de Libération. Visiblement, cette motion de censure ne déchaîne pas les passions.

17h34 : "Vous êtes du côté des conservateurs."

Le Premier ministre s'adresse aux députés communistes, dont certains ont prévu de voter la motion de censure contre le gouvernement. A la tribune de l'Assemblée nationale, Manuel Valls défend la loi Macron, "une loi de gauche, de progrès".

16h48 : L'Assemblée nationale est peu remplie, mais l'identité des députés présents ne devrait pas influer sur le résultat du vote @anonyme. Pour être adoptée, et faire tomber le gouvernement, une motion de censure doit être votée à "la majorité des membres composant l'Assemblée", donc 289 députés.

16h43 : Quels sont les députés présents dans l'Assemblée ? Ca pourrait changer le résultat prévu du vote de la motion de censure ?!

16h26 : "On se souviendra de vous comme celui qui a violenté, humilié nos institutions."

Christian Jacob a ouvert les débats sur la motion de censure à l'Assemblée nationale, en s'adressant à Manuel Valls. Pendant ce temps, le Premier ministre relisait ses dossiers, visiblement concentré, selon notre envoyé spécial Louis San.

16h13 : Oui, , l'utilisation du 49.3 est encadrée, comme nous l'expliquions dans cet article. Le dispositif ne peut être utilisé par le gouvernement que sur un projet de loi budgétaire, ou une seule fois par session parlementaire sur un texte portant sur un autre sujet. Pas question donc de l'utiliser pour toutes les lois à voter.

16h12 : Vous savez si le 49.3 à une utilisation limitée ? Parce que sinon le gouvernement pourrait y faire appel pour toutes les lois à voter (au risque d'être censuré) Merci de votre réponse !

16h08 : Notre envoyé spécial l'avait déjà constaté plus tôt, il n'y a pas foule à l'Assemblée nationale pour examiner la motion de censure déposée contre le gouvernement. Une journaliste du Monde le confirme, l'hémicycle est loin d'être rempli.

15h38 : Le débat autour de la motion de censure déposée par la droite contre le gouvernement va-t-il se dérouler dans l'indifférence générale ? Dans les couloirs de l'Assemblée, ce n'est pas la foule des grands jours, comme nous l'explique notre envoyé spécial, Louis San.

15h10 : Préparez-vous à une longue séance à l'Assemblée nationale. Les députés débattent à partir de 16 heures d'une motion de censure déposée par la droite contre le gouvernement. Chaque groupe politique a droit à 15 minutes pour expliquer son vote. La liste des intervenants est disponible sur le site de l'Assemblée.

15h10 : Les députés doivent débattre cet après-midi d'une motion de censure de la droite contre le gouvernement, après que l'exécutif a eu une nouvelle fois recours au 49.3 pour faire passer la loi Macron. A l'occasion de ce vote sans suspense, notre journaliste Louis San arpente les couloirs de l'Assemblée.

Vous êtes à nouveau en ligne