Les petits commerçants sont inquiets

FRANCE 3

La loi Macron prévoit l'assouplissement de la réglementation sur l'ouverture des grandes enseignes le dimanche. Ce qui ne fait pas les affaires des petits commerçants.

La loi Macron est de retour. Dès lundi 8 juin, elle sera de nouveau débattue devant l'Assemblée après un passage par le Sénat. Pour relancer l'activité économique du pays, elle prévoit de faciliter l'ouverture des grandes enseignes le dimanche. Cela n'est pas favorable aux petits épiciers de quartier. Ouissem Bouaya a vu son affaire péricliter depuis l'ouverture de cinq grandes enseignes sept jours sur sept dans son périmètre. Il ne parvient plus à payer les factures et se retrouve menacé d'expulsion. "Ce sont des magasins qui ne devraient même pas venir s'installer dans nos quartiers. Ils ont détruit le fromager, le charcutier, le boulanger, l'épicier. Ils ont détruit tous les commerces de proximité", proteste-t-il au micro de France 3. 

Un avenir sombre

Les syndicats des petits commerçants mettent en avant un non-respect de la loi de la part des grandes enseignes. Les horaires atypiques, l'ouverture le dimanche et le soir étaient les seuls avantages des épiciers de quartier. Aujourd'hui, leur avenir semble de plus en plus sombre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne