Autocars : des gares routières inadaptées pour un secteur en plein développement

France 2

France 2 s'intéresse au paradoxe des autocars. Cette saison, depuis la loi Macron, l'autocar fait une percée en France, mais les infrastructures n'ont pas suivi.

La croissance des bus à prix cassés pourrait bien être freinée par ça : un parking en guise de gare routière. Avec des passagers assis par terre au milieu des poubelles et des détritus. Chaque semaine, les 80 000 voyageurs qui passent par cette gare routière parisienne doivent attendre debout. Pas d'abri, aucun lieu de restauration, cette passagère est ici depuis deux heures. "Avec des enfants, ce n'est ni pratique ni hygiénique. On ne peut pas s'asseoir non plus", se désole-t-elle.  

1,8 million de passagers en un an

Pour le directeur d'une des compagnies de car, cette absence d'infrastructure est un frein pour le développement de l'activité. "Ces passagers n'ont qu'une envie aujourd'hui : partir le plus vite possible de la gare routière. Le jour où on aura des gares routières dignes de ce nom, le marché va encore plus grandir", explique Pierre Gourdain, directeur général de Flixbus. En un an, 1,8 million de passagers ont pris ces bus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne