VIDEO. Vincent Licheron : "Quand on utilise son téléphone portable quotidiennement, on a plus de risques pour les ondes qu'avec le compteur Linky."

franceinfo

Invité de Stéphane Dépinoy dans ":l'éco", Vincent Licheron, chargé de mission environnement à l'association CLCV, est venu parler des compteurs Linky. 

"Tout a commencé par une très mauvaise communication de la part d'Enedis sur le sujet avant de commencer le déploiement. Quand il n'y a pas d'informations, il y a des doutes" déclare Vincent Licheron. 

Sur l'idée que le compteur Linky serait un espion : "Le principe de ce compteur, c'est de pouvoir savoir quelle est votre consommation d'énergie. Pour autant, c'est extrêmement abusif de dire que c'est une caméra espion puisque il n'est pas plus espion que votre téléphone" analyse le chargé de mission environnement à CLCV. 

Vincent Licheron revient sur les risques pour la santé des compteurs Linky : "Il faut faire confiance aux institutions publiques qui travaillent dessus. C'est le cas de l'agence nationale de la sécurité sanitaire qui a rendu un avis en 2006 puis en 2016 disant qu'il n'y avait aucun risque s'agissant des ondes pour les consommateurs. Il faut savoir ce que l'on veut. Quand on utilise son téléphone portable quotidiennement, on a plus de risques pour les ondes qu'avec le compteur Linky."

La question AFP : "Les critiques multiples sur Linky ne sont-elles pas décrédibilisées à force d'être associées aux revendications des personnes "éléctrosensibles"? " Vincent Licheron répond: "Elles ne sont pas forcément décrédibilisées mais il est vrai qu'elles ont débuté sur ce sujet et on voit que les consommateurs commencent à se poser d'avantages de questions sur le coût de cet appareil."

L'interview s'est achevée en chanson avec "Smalltown Boy" de Bronski Beat. 

Vous êtes à nouveau en ligne