Justice : une action collective contre les compteurs Linky

FRANCE 3

Le nouveau compteur Linky cristallise les tensions et les inquiétudes. Une action collective a été déposée lundi 24 février, relayant une pétition signée par 12 000 personnes. Les plaignants se rassemblent pour réclamer l'interdiction d'installer ces compteurs en cas de refus.

Une action collective été déposée, lundi 24 février, afin de réclamer la possibilité de refuser l'interdiction du compteur Linky. Elle fait suite à une pétition lancée en novembre 2019 par un cabinet d'avocats. Elle demande à Enedis, la société chargée de déployer le compteur Linky, de notamment respecter les refus individuels d'installation. Des refus motivés pas des raisons sanitaires, liées pour certains aux ondes émises par l'appareil, ou à la collecte indue de données personnelles. "Linky n'est pas simplement un système de comptage de notre consommation d'électricité, mais aussi un moyen de vérifier les appareils qui fonctionnent, et quand ils fonctionnent. Donc cela permet de profiler le consommateur, et cette information est importante pour être revendue à des tiers commerçants", explique l'avocat Me Christophe Léguevaques.

Pas de réponse satisfaisante d'Enedis

Il y a dix jours, EDF et Engie ont été épinglés à ce sujet par la Cnil (Commision nationale de l'informatique et des libertés). La pétition dépasse les 12 000 signatures. En l'absence de réponse satisfaisante de la part d'Enedis, les avocats ont décidé de lancer une procédure collective. Ils appellent les opposants à Linky à la rejoindre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne