Les huissiers annoncent la suspension de leur grève

(Manifestation des huissiers à Paris le 15 septembre 2014 © MaxPPP)

L'assemblée générale des huissiers de justice a voté mercredi la suspension du mouvement de grève démarré lundi. Ils protestent contre le projet de réforme des professions réglementées. Les réponses apportées par les ministres de l'Economie et de la Justice aux revendications ont été jugées satisfaisantes.

Après trois jours de grève, les huissiers de justice ont suspendu mercredi leur mouvement lors d'une assemblée générale, a annoncé mercredi midi la chambre nationale des huissiers. La profession était en grève  pour protester contre le projet de réforme des professions réglementée, un projet contre lequel manifestent d'ailleurs ce mercredi les notaires. Le président de la Chambre nationale des huissiers s'était dit "satisfait" au sortir d'une réunion avec les ministres de l'Economie et de la Justice. Patrick Sannino avait expliqué notamment avoir reçu l'assurance qu'il n'y aurait "pas d'ouverture du capital dans les offices publics et ministériels".

"Toutes les pistes restent ouvertes" concernant la réforme du métier d'huissier, a de son côté fait savoir mercredi le ministère de l'Economie. "Sur le fond, aucune décision n'est prise. Le ministre s'est montré ouvert à la discussion à condition que la concertation aboutisse à une modernisation réelle de la profession".

Des réunions de concertation entre les huissiers, les ministères de l'Economie et de la Justice et les huissiers vont se tenir dans les dix prochains jours. Elles porteront notamment sur la fin du numerus clausus, l'ouverture du capital, la baisse des tarifs mais aussi sur l'interprofessionnalité, qui permettrait de regrouper, dans un seul lieu, plusieurs professions du droit (huissiers, notaires...).