Les Français moins séduits par la charcuterie industrielle ?

FRANCE 2

Les ventes de charcuterie industrielle ont baissé de 1,9% sur les cinq premiers mois de l'année, par rapport à la même période en 2014. Le point avec France 2.

C'est une première depuis 10 ans. Les ventes de charcuterie industrielle sont en baisse depuis le début de l'année 2015 : -1,9%, par rapport à l'année dernière. Les andouillettes et les pâtés sont particulièrement touchés.

Un recul qui est surtout visible dans les grandes surfaces. Les commerces de proximité, eux, semblent tirer leur épingle du jeu. "Pour certaines charcuteries comme le jambon blanc par exemple, j'achète en supermarché. Après, pour tout ce qui est saucisson, jambon cru, c'est vrai que je préfère aller soit chez le boucher, soit chez un traiteur italien", explique une cliente au micro de France 2.

Des consommateurs plus méfiants

Selon les industriels, ce recul peut s'expliquer par la méfiance des consommateurs, rapporte la journaliste de France 2. Elle évoque notamment les récents scandales sur l'origine des viandes.

Les Français feraient également plus attention à leur santé. "Les gens questionnent le gras, le sel, le sucre", note Robert Volut, président de la Fédération nationale des industriels charcutiers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne