Les dépenses de consommation des ménages en produits manufacturés ont baissé de 1,2% en avril par rapport à mars

Vente de réfrigérateurs
Vente de réfrigérateurs (AFP/MARTIN BUREAU)

Les dépenses en biens durables ont fortement diminué (-4,4%), un recul provoqué par la nouvelle chute des achats automobiles (-9,5% en avril), après une baisse de 11,2% sur l'ensemble du premier trimestre.En mars, la consommation avait connu une hausse de 1,6% (chiffre révisé à la hausse de 0,4%).

Les dépenses en biens durables ont fortement diminué (-4,4%), un recul provoqué par la nouvelle chute des achats automobiles (-9,5% en avril), après une baisse de 11,2% sur l'ensemble du premier trimestre.

En mars, la consommation avait connu une hausse de 1,6% (chiffre révisé à la hausse de 0,4%).

Les dépenses en équipement du logement sont en baisse de 0,3% après une hausse de 0,8% en mars.

Les dépenses de consommation en "autres produits manufacturés" sont en hausse de 0,8% en avril après une augmentation de 0,3% en mars, tirées par le dynamisme des achats en quincaillerie-bricolage et en édition.

La consommation de produits manufacturés, qui représente environ un quart de la consommation totale des ménages mais constitue un bon indicateur de la tendance générale, avait diminué de 2,4% en janvier, puis de 1,6% en février, avant d'augmenter de 1,6% en mars, selon le dernier chiffre révisé de l'Insee.

Selon l'entourage de la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, cette baisse de la consommation, traditionnel moteur de la croissance française, est "intégralement lié au repli des achats d'automobiles, consécutif à la fin de la prime à la casse qui avait permis de relancer le secteur tout au long de l'année 2009".

Vous êtes à nouveau en ligne