Le volailler Tilly-Sabco en "cessation de paiement"

(Des salariés de Tilly-Sabco en juillet dernier, lors d'une manifestation Saint-Brieuc. © Maxppp)

Tilly-Sabco a annoncé, ce lundi, être en cessation de paiement. Le volailler, dont le siège est à Guerlesquin dans le Finistère, emploie 340 personnes et génère un millier d’emplois induits.

La menace planait sur Tilly-Sabco depuis plusieurs mois déjà, et les salariés avaient manifesté leur crainte à plusieurs reprises cet été. Ce lundi, elle s’est concrétisée avec l’annonce du PDG de l’entreprise à ses salariés : “Je suis contraint d'effectuer une déclaration de cessation de paiement auprès du tribunal de commerce de Brest ", a-t-il indiqué à l'issue d'un Comité central d'entreprise.

"Compte tenu que nous n'avons pas pu conduire à son terme le plan de continuation en cours, (j'ai indiqué) que nous passerions directement en procédure de liquidation et que je sollicitais du tribunal de commerce de Brest une poursuite d'activité pour permettre l'émergence de projets de reprise les plus aboutis qui permettent de sauver le maximum d'emplois sur le site ", a-t-il ajouté au siège de l'entreprise à Guerlesquin, dans le Finistère.

340 salariés

Le volailler emploie directement près de 340 personnes. Environ un millier d’emplois dépendent également de son activité. Le PDG Daniel Sauvaget a toutefois précisé qu’il sollicitait une poursuite d’activité "grâce au soutien de son principal client saoudien, le groupe Abbar ".

Au mois de novembre 2013, le volailler avait déjà menacé de cesser son activité après l'annonce de l'arrête du versement de subventions européennes. Après discussions avec le ministre de l'Agriculture et la Commission européenne, un accord avait été trouvé et l'activité de Tilly-Sabco avait pu se poursuivre.