Le travail au noir atteint des records en France

FRANCE 2

Il est à un niveau jamais atteint dans notre pays. Les redressements imposés par l'Urssaf l'an passé ont dépassé les 400 millions d'euros.

Entre le travail au noir, les heures non déclarées et les erreurs plus ou moins volontaires, les sanctions de l’Urssaf ont explosé sur l’année 2014, pour atteindre 1,46 milliard d'euros de redressement de charges, dont 400 millions sont à imputer au travail au noir. Des montants qui ont augmenté d'un quart depuis 2013 et qui ont été multipliés par dix en l'espace de dix ans.

Des erreurs possibles

Le record de fraude est constaté chez les entreprises qui emploient des vigiles. En effet, 29% des sociétés de gardiennage visitées étaient dans l'illégalité, surtout parmi les entreprises récentes. Désormais, l'Urssaf croise ses données avec celles des impôts et en cas de fraude, les allègements de charges des cinq dernières années peuvent être retirés. Mais il y a parfois des erreurs de bonne foi. L'organisme a ainsi rendu près de 150 millions l'an dernier à des entreprises qui avaient trop payé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne