Le trafic international de passagers a connu en 2009 une baisse sans précédent depuis la guerre de 1939-45

Aéroport de Roissy-CDG
Aéroport de Roissy-CDG

L'amélioration notée en fin d'année n'a pas inversé la tendance, a indiqué mercredi l'Association internationale du transport aérien.La demande de transport aérien passagers a baissé de 3,5% sur un an en 2009, avec un taux de remplissage moyen des avions de 75,6%. Le trafic de fret perd 10,1% par rapport à 2008 avec un taux de remplissage de 49,1%.

L'amélioration notée en fin d'année n'a pas inversé la tendance, a indiqué mercredi l'Association internationale du transport aérien.

La demande de transport aérien passagers a baissé de 3,5% sur un an en 2009, avec un taux de remplissage moyen des avions de 75,6%. Le trafic de fret perd 10,1% par rapport à 2008 avec un taux de remplissage de 49,1%.

"Les statistiques montrent (...) que le secteur a fini 2009 avec la baisse la plus importante jamais enregistrée depuis la fin de la guerre", indique le communiqué de l'Association internationale du transport aérien ( IATA).

"En ce qui concerne la demande, 2009 sera inscrit dans les livres d'histoire comme la pire année qu'ait jamais connue l'industrie", commente le directeur d'IATA, Giovanni Bisignani, dans le même document.

Une amélioration a été constatée sur les derniers mois de l'année. Elle s'est concrétisée par une hausse de la demande du trafic aérien passagers de 4,5% en décembre 2009 par rapport à décembre 2008. Toutefois, "Le secteur entame 2010 avec d'énormes défis. Le pire est derrière nous, mais il n'y a aucune raison de se réjouir", soupire Giovanni Bisignani.