Le principal syndicat des pilotes d'Air France rejette le plan Perform 2020

(Philippe Evain, président du SNPL, en octobre 2015. © MaxPPP)

Le projet d'accord Perform 2020 présenté par la direction d'Air France a été rejeté par le SNPL, premier syndicat des pilotes de la compagnie. Ce plan prévoyait une augmentation de la productivité, des mesures de flexibilité et 600 embauches d'ici à fin 2020.

Le syndicat national des pilotes de ligne rejette les "mesures de productivité" demandées par Air France. La compagnie aérienne avait proposé, le 11 avril, un plan proposant aux pilotes de voler 5 à 10% d'heures supplémentaires par an, en échange d'au moins 600 embauches d'ici la fin 2020, et au moins 50 d'ici la fin de l'année.

Le plan, baptisé Perform 2020, est l'objet de négociations avec les syndicats, après un premier plan de restructuration, Perform 2015, qui a permis au groupe de renouer avec les profits en 2015.

Ce refus du SNPL intervient au moment où est révélée la rémunération du PDG du groupe Air France-KLM, Alexandre de Juniac, qui a été fixée à 1,062 million d'euros pour 2015, soit une augmentation de 65% par rapport à 2014. Alexandre de Juniac avait annoncé début avril qu'il quittait la tête de la compagnie aérienne pour prendre celle de l'IATA, l'association internationale du transport aérien.

 

Vous êtes à nouveau en ligne