Le ministre du Budget François Baroin a déclaré que le gouvernement ne touchera ni au bouclier fiscal, ni à l'ISF

Le ministre du Budget, François Baroin le 29/09/10
Le ministre du Budget, François Baroin le 29/09/10 (AFP Lionel Bonaventure)

Une centaine de députés UMP, sur 314, s'apprêtent à lancer dans les prochains jours à l'Assemblée une offensive pour la double suppression du bouclier fiscal et de l'ISF, via un amendement au projet de budget 2011 dont l'examen commence le 18 octobre en séance.

Une centaine de députés UMP, sur 314, s'apprêtent à lancer dans les prochains jours à l'Assemblée une offensive pour la double suppression du bouclier fiscal et de l'ISF, via un amendement au projet de budget 2011 dont l'examen commence le 18 octobre en séance.

Cette initiative est une première depuis l'élection à la présidence de Nicolas Sarkozy en 2007 alors que les députés UMP ont défendu pendant trois ans, à la demande de l'Elysée, le bouclier fiscal, mesure emblématique du quinquennat de Nicolas Sarkozy.

"Le bouclier, c'est 700 millions d'euros, une tranche d'impôts sur le revenu placée à 45%, c'est 230 millions, on aboutirait à un milliard, il manquerait quand même 2,3 milliards, il faudra bien les trouver", a observé François Baroin, évoquant entre autres pistes les plus-values mobilières et immobilières ou encore les droits de succession.

Sur le même sujet :

Vous êtes à nouveau en ligne