Le marché de l’automobile stable en mai

(Le groupe PSA connaît la plus forte hausse avec +3,9%. ©Maxppp)

En dépit d'un mois entrecoupé par de nombreux ponts en France, les immatriculations de voitures neuves sont restées stables en mai, grâce aux constructeurs automobiles français dont la production dans le pays a rebondi au premier trimestre.

Selon les chiffres publiés lundi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), il s'est immatriculé en mai 148.573 nouvelles voitures dans l'Hexagone, soit une hausse de 0,1% en données brutes et corrigées des jours ouvrables par rapport à l’année dernière. Le mois de mai 2014 a compté 19 jours ouvrables, tout comme en mai 2013.

"On observe un vrai écart entre les constructeurs français, qui tirent leur épingle du jeu, et les constructeurs étrangers ", commente François Roudier, porte-parole du CCFA. "Les nouveaux modèles, notamment les SUV urbains, rencontrent un très fort succès, et les dix premières voitures vendues en France au premier trimestre appartiennent aux constructeurs français. "

Ralentissement par rapport à avril

PSA a vu ses immatriculations augmenter de 3,9% en mai, tandis que le groupe Renault a vu les siennes grimper de 9%. Les immatriculations du groupe Volkswagen ont pour leur part légèrement augmenté de 0,9%. Au total, les constructeurs étrangers ont accusé une baisse moyenne de 6,2% sur le mois écoulé, tandis que les deux groupes français ont affiché une hausse de 6%.

 

(Infographie immatriculations voitures neuve mai 2014)

 

Le marché automobile français marque cependant un ralentissement séquentiel par rapport à avril, quand les immatriculations ont augmenté de 5,8%. Sur les cinq premiers mois de l'année, le marché ressort en hausse de 3% en données brutes et corrigées des jours ouvrables.

François Roudier a indiqué que le Comité pourrait relever le mois prochain sa prévision annuelle, actuellement à +1%, si les chiffres du mois de juin restent dans la tendance observée depuis le début de l'année.